Rubrique
Régions

Visite de l’Ambassadeur d’Italie à Sétif Des opportunités à saisir

Publié par Imed Sellami
le 19.09.2018 , 11h00
193 lectures

L’Italie vise à valoriser davantage la collaboration stratégique algéro-italienne dans la réalisation du tissu industriel et des grandes œuvres infrastructurelles dans notre pays et plus particulièrement dans la région des Hauts-Plateaux sétifiens.
L'ambassadeur d'Italie à Alger, S.E.M. Pasquale Ferrara, en visite, hier, à Sétif a exprimé la volonté de son pays de développer les relations structurelles et structurantes avec l'Algérie dans les différents domaines économiques et insisté sur les potentialités dont dispose la région de l'Est et qui permettent un rapprochement entre les opérateurs économiques italiens et algériens. Lors de sa rencontre avec des opérateurs économiques locaux et des responsables de la Chambre de commerce et d’Industrie de Sétif, le diplomate italien a souligné que de nouveaux créneaux tels l’agroalimentaire, l’industrie de la céramique et autres domaines industriels constitueront «un domaine de coopération intéressant» entre les deux pays. Il a ajouté, à ce propos, que «les volumes d’échanges commerciaux entre l’Algérie et l’Italie sont très importants. L’Italie occupe la deuxième place après l’Allemagne en matière d’exportation de machines industrielles vers l’Algérie. De même que l’Algérie est le premier fournisseur de l’Italie en gaz naturel. Actuellement, 30% de cette ressource utilisée en Italie sont fournis par l’Algérie. Et l’Italie à travers la société Eni s’apprête, dans quelques semaines, à négocier le renouvellement du contrat avec Sonatrach. Un marché auquel nous attachons beaucoup d’importance.»
La rencontre de S.E.M. l’ambassadeur d’Italie avec les opérateurs de la région, a été l’occasion pour ses derniers, d’interpeller le diplomate sur le problème de l’octroi des visas pour l’Italie pour les différents opérateurs et leurs collaborateurs. Sur ce registre, M. Pasquale Ferrara, a affirmé que le visa doit être une opportunité et non pas un obstacle. «Nous devons travailler ensemble pour améliorer l’octroi des visas pas uniquement pour les opérateurs algériens mais aussi pour les Italiens ayant des partenariats ici en Algérie. Comme vous le savez, le système Schengen de délivrance des visas est très rigide mais nous mettons tout en œuvre pour faciliter et assouplir la délivrance des visas», dira-t-il. L’ambassadeur a également abordé l’important projet d’investissement entre le ministère de la Défense nationale et l’avionneur italien Leonardo-Finmeccanica.
Ce projet, selon le diplomate italien, porte sur la production d’hélicoptères de marque AgustaWesland sur le site d’Aïn Arnat, à 10 km de Sétif. «Le ministère de la Défense nationale et le Groupe Leonardo-Finmeccanica Spa/Italie ont convenu de la création d’une société commune algéro-italienne dédiée à la fabrication d’hélicoptères légers et moyens sur le site industriel d’Aïn Arnat. Il est fixé à cette société, dès les premières années et après construction des installations, l’objectif majeur de produire trois types d’hélicoptères légers et moyens pour divers usages, parmi lesquels le transport de personnels et de cargaisons, l’évacuation sanitaire, la surveillance et le contrôle. Une centaine d’hélicoptères devraient être assemblés en Algérie pour les besoins de l’armée de l’air, de la marine, de la Protection civile, de la gendarmerie et de la police. Cette société bénéficiera dès son lancement d’un réseau de distribution local et à l’international, et d’un service après-vente incluant l’ensemble des échelons de réparation», et «disposera en dernier lieu d’un appareil de formation et de qualification pour ses propres besoins et ceux des clients», a affirmé l’ambassadeur qui estime vers l’horizon 2020 le début de la production. Notons qu’avant de rencontrer les opérateurs économiques, l'ambassadeur d'Italie à Alger S.E. Pasquale Ferrara, a effectué une visite à la mythique fontaine d’Ain Fouara où il a apprécié l’excellent travail de restauration de la statue. «C’est ma première visite à la wilaya de Sétif et qui m’a permis de découvrir une belle ville, bien organisée, dynamique et ayant d’importantes potentialités culturelles.» Le programme de S.E.M. l’Ambassadeur d’Italie dans la ville de Sétif a été ponctué par une entrevue avec le wali de Sétif et une visite d’une unité de production de céramique.
Enfin, le diplomate italien a, lors de sa visite au Musée national d’archéologie, pu découvrir la mosaïque «Triomphe indien de Dionysos» qui date du début du IVème siècle après JC et qui a fait l’objet de minutieux travaux de restauration en 2009 grâce à la contribution de l’entreprise italienne ENI.
Imed Sellami

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 15-08-2019

LES RÉVÉLATIONS DE Me FAROUK KSENTINI
Comment Ould Abbès a été mis en prison

Les jours qui passent lèvent progressivement le voile sur les incroyables affaires anti-corruption qui se succèdent. Celle qui concerne Djamel Ould Abbès nous est révélée ici par son avocat. Me Farouk Ksentini tient, de prime abord, à s’expliquer : «Je n’accuse pas, je ne condamne pas, je relate uniquement ce qui s’est passé.» Tout commence à la mi-juin dernier, lorsque la justice fait parvenir

2

Périscoop 11:00 | 17-08-2019

Les monarchies du Golfe « arrosent» le Maroc !

La solidarité entre monarchies arabes bat son plein pour venir au chevet du palais de Rabat. Outre l’aide «classique» et régulière des Saoudiens, le royaume chérifien peut, aussi, compter sur