Rubrique
Régions

Tizi-Ouzou Grève cyclique de 3 jours/semaine à l’ANEM

Publié par M. Azedine
le 14.05.2019 , 11h00
116 lectures

Il est désormais effectif, depuis hier, le passage à l’acte pour les trois jours de grève cyclique sur laquelle se sont entendus les fonctionnaires relevant de l’Agence nationale de l’emploi (ANEM) de Tizi-Ouzou lors d’une assemblée générale tenue le 25 avril dernier et suivie par le dépôt d’un préavis de grève il y a une dizaine de jours.
Au grand désarroi des chercheurs d’emploi et des employeurs, les agences relevant de l’AWEM Tizi-Ouzou sont entrés, hier, en débrayage pour trois jours, et ce, suite au mutisme de la part de la Direction générale dont l’attention a commencé à être attirée depuis plusieurs mois maintenant sur une somme de revendications, dont une partie avait été déjà transmise à qui de droit avant qu’un mouvement de grève ne paralyse l’ANEM au mois d’octobre de l’année dernière. Sous la férule de leur section syndicale UGTA, les fonctionnaires de l’agence-mère au chef-lieu de wilaya, ceux des 10 agences locales ainsi que leurs collègues du siège régional de l’ANEM, soit plus de 150 fonctionnaires au total, sont jusqu’à demain en débrayage.
Un ultime moyen pour se faire entendre par leur employeur auquel a été soumise une plateforme riche d’une quinzaine de revendications. Ainsi, on retrouve en premier lieu ce qu’ils regroupent dans une espèce de rubrique intitulée «avancement du personnel et les suites réservées», puis pêle-mêle un tas d’autres exigences tel l’établissement de fiches de postes ou des décisions d’affectation des personnels et non pas comme il se fait jusque-là, c'est-à-dire une banale répartition des tâches.
Le rappel de 14 mois pour les personnels chargés d’études de niveau 1 classés en catégorie 15/04 basculés vers la 16/05 au même titre que leurs collègues de niveau 2 catégorie 16/03 basculés vers la 17/02. Ce sont en fait des revendications de divers ordres, parfois même surprenant, à l’exemple de cette histoire de géo-localisation qui a fini par susciter moult problèmes pour des chauffeurs des agences, sanctionnés comme s’ils avaient à faire à des agents de police, est-il souligné dans le récapitulatif des revendications portées par la section syndicale de l’ANEM Tizi-Ouzou.
M. Azedine

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 16-07-2019

Des gendarmes chez Houda Feraoun

Dans les couloirs du ministère de la Poste et des Télécommunications, on ne parle plus que de la récente visite de gendarmes au siège du département de Houda Feraoun. Les gendarmes auraient remis aux services du

2

Actualités 11:00 | 16-07-2019

MARCHÉ PARALLÈLE DE LA DEVISE
L’euro repart à la hausse

Le taux de change de l’euro au marché noir connaît des perturbations ces derniers jours. Après une inattendue et importante baisse enregistrée il y a deux semaines, ce taux a repris une tendance vers la hausse au square Port-Saïd à Alger, «bourse» informelle