Voir Tous
Rubrique
Régions

Tizi-Ouzou Grève cyclique de 3 jours/semaine à l’ANEM

Publié par M. Azedine
le 14.05.2019 , 11h00
151 lectures

Il est désormais effectif, depuis hier, le passage à l’acte pour les trois jours de grève cyclique sur laquelle se sont entendus les fonctionnaires relevant de l’Agence nationale de l’emploi (ANEM) de Tizi-Ouzou lors d’une assemblée générale tenue le 25 avril dernier et suivie par le dépôt d’un préavis de grève il y a une dizaine de jours.
Au grand désarroi des chercheurs d’emploi et des employeurs, les agences relevant de l’AWEM Tizi-Ouzou sont entrés, hier, en débrayage pour trois jours, et ce, suite au mutisme de la part de la Direction générale dont l’attention a commencé à être attirée depuis plusieurs mois maintenant sur une somme de revendications, dont une partie avait été déjà transmise à qui de droit avant qu’un mouvement de grève ne paralyse l’ANEM au mois d’octobre de l’année dernière. Sous la férule de leur section syndicale UGTA, les fonctionnaires de l’agence-mère au chef-lieu de wilaya, ceux des 10 agences locales ainsi que leurs collègues du siège régional de l’ANEM, soit plus de 150 fonctionnaires au total, sont jusqu’à demain en débrayage.
Un ultime moyen pour se faire entendre par leur employeur auquel a été soumise une plateforme riche d’une quinzaine de revendications. Ainsi, on retrouve en premier lieu ce qu’ils regroupent dans une espèce de rubrique intitulée «avancement du personnel et les suites réservées», puis pêle-mêle un tas d’autres exigences tel l’établissement de fiches de postes ou des décisions d’affectation des personnels et non pas comme il se fait jusque-là, c'est-à-dire une banale répartition des tâches.
Le rappel de 14 mois pour les personnels chargés d’études de niveau 1 classés en catégorie 15/04 basculés vers la 16/05 au même titre que leurs collègues de niveau 2 catégorie 16/03 basculés vers la 17/02. Ce sont en fait des revendications de divers ordres, parfois même surprenant, à l’exemple de cette histoire de géo-localisation qui a fini par susciter moult problèmes pour des chauffeurs des agences, sanctionnés comme s’ils avaient à faire à des agents de police, est-il souligné dans le récapitulatif des revendications portées par la section syndicale de l’ANEM Tizi-Ouzou.
M. Azedine

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Femme Magazine 06:00 | 02-06-2020

Bien-être
3 Remèdes naturels efficaces contre la transpiration

L’été arrive et on a tendance à transpirer davantage. Cependant, la transpiration excessive peut être très désagréable et même gênante. Voici comment lutter contre la transpiration de manière naturelle.

2

Actualités 11:00 | 04-06-2020

Les avocats réclament la présence de Bedoui et Saïd Bouteflika au procès de Hamel
L’ombre des grands absents

L’ombre des absents plane lourdement dans la seconde partie du jugement de Hamel et de ses trois fils. En dépit de l’insistance du collectif de défense des prévenus, Saïd Bouteflika et Nourredine Bedoui n’ont pas comparu durant les deux