Rubrique
Régions

RELIZANE La Sonelgaz invite les citoyens à réduire leur consommation électrique

Publié par A. Rahmane
le 26.08.2018 , 11h00
111 lectures
Depuis quelques jours, la Sonelgaz a procédé au contrôle des compteurs d’électricité. Nombreux sont ceux qui ont écopé de fortes amendes pour avoir ralenti le mouvement de l’appareil. Certains ont été surpris en flagrant délit, et d’autres du fait des traces laissées par le procédé utilisé. Des compteurs ont subi des dommages et ont été même percés. La rénovation de ces appareils est nécessaire, car sinon ils ne fonctionneront pas normalement, vu l’état dans lequel ils ont été réduits. Des citoyens ont manifesté leur soulagement de voir la loi appliquée sur les fraudeurs. Pour rappel, l’alimentation en énergie électrique connaît des problèmes à l’échelle locale, notamment en temps de grande consommation. Plusieurs villages ont connu de fréquentes coupures d’électricité durant les mois derniers. Ainsi, dans le même village, un quartier se trouve alimenté en électricité et un autre plongé dans le noir. Intervenant dans les zones concernées, les représentants de la Sonelgaz «invitaient» les citoyens à réduire leur consommation électrique notamment les appareils. Ils leur reprochaient le ralentissement du mouvement de leurs appareils de comptage, ce qui engendre les chutes de tension suivies de coupures. Mis dans un même panier, les citoyens n’ont cessé de les interpeller afin de mettre fin à cette situation. Ce qui a entraîné des tensions entre les deux parties au cours des interventions.
A. Rahmane

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 13-07-2019

Selon les communiqués de la justice
Ouyahia recevait des pots-de-vin des hommes d’affaires

Apprenant la nouvelle de son incarcération, le 12 juin dernier, Ahmed Ouyahia ignorait, sans doute, que son entrée en prison ne

2

Actualités 11:00 | 14-07-2019

COMMENT OUYAHIA, SELLAL ET CONSORTS VIVENT LEUR DÉTENTION
Les mystères d’El-Harrach

Le séjour carcéral des anciens ministres et hauts responsables détenus à la prison d’El-Harrach est l’un de ces «mystères» que les Algériens tentent continuellement de percer depuis un moment. Aux interrogations qui reviennent de manière régulière sur les réseaux sociaux, s’ajoutent