Rubrique
Sports

Des émissaires du FC Barcelone à Paris pour discuter avec le PSG

Publié par R.S
le 14.08.2019 , 11h00
124 lectures
Des représentants du FC Barcelone se sont rendus mardi en France pour discuter avec ceux du Paris SG d'un éventuel retour au Barça de la star brésilienne Neymar, affirment plusieurs médias espagnols. Le directeur sportif du FC Barcelone, l'ancien joueur français Eric Abidal, et deux autres dirigeants du club ont pris un vol à destination de Paris, pour aller rencontrer leurs homologues du PSG, ont annoncé les médias catalans Rac1 et TV3. «C'est une avancée significative puisque jusqu'à présent le PSG refusait les tête-à-tête avec des émissaires du Barça, mais cela ne signifie pas pour autant que le dénouement soit proche», a écrit la radio Rac1 sur son site internet. Barcelone offrirait un accord qui inclurait des joueurs comme Philippe Coutinho ou Ivan Rakitic, a ajouté ce média. Samedi, pendant la traditionnelle conférence de presse d'avant-match, le nouveau directeur sportif du PSG Leonardo avait déclaré que les discussions étaient «plus avancées qu'avant» concernant le transfert du prodige brésilien. «S'il part, il part. Le plus vite (on le saura), mieux (ce sera)», avait tranché Leonardo. Le Real Madrid ou le FC Barcelone sont les destinations les plus fréquemment citées pour Neymar qui avait été transféré du Barça à Paris pour 222 millions d'euros en 2017. A Madrid, le quotidien sportif AS a affirmé que le PSG avait proposé le Brésilien de 27 ans au Real Madrid s'il pouvait récupérer ces 222 millions ou bien la moitié de cette somme s'il recevait en plus d'autres joueurs. Mais à Barcelone, le journal Mundo Deportivo a indiqué que «la priorité» était que l'attaquant brésilien revienne à Barcelone et joue de nouveau aux côtés de ses amis Lionel Messi et Luis Suarez.
 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 07-12-2019

Bensalah prépare son retour

L’audience accordée jeudi dernier par le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, à son remplaçant au Sénat, Salah Goudjil, a été l’occasion, affirme-t-on de bonne source, de faire le point de situation au niveau de

2

Actualités 11:00 | 08-12-2019

Emin auto :
«Bouchouareb demandait de l’argent pour régler notre situation»

Les représentants de la société Emin auto font, eux aussi, partie des témoins de la partie civile ayant accablé Bouchouareb et les deux anciens Premiers ministres incarcérés. «Nous avons déposé notre dossier en 2015, témoignent ses