Rubrique
Sports

Athlétisme Ikram tadjine et Abdelmalek benziada (OFAC), deux beaux fleurons des lancers

Publié par Abdenour Belkheir
le 16.06.2019 , 11h00
91 lectures

Longtemps considérés comme véritable peau de chagrin de l’athlétisme national, en raison de l’absence de morpho-type idéal, d’une détection quasi absente (la défunte opération gabarits, si chère à Abderrahmane Ibouchoukène) ne doit-elle pas être relancée, d’un encadrement très rare et insuffisamment formé, d’un matériel spécifique et d’une infrastructure qui ne répondent pas aux besoins qui sont réels pourtant, les lancers (poids, disque, javelot et marteau), ont du mal à trouver les oiseaux rares.
Il se trouve tout de même qu’il existe de temps à autre quelques rares adeptes gorgés de promesses les plus réjouissantes qu’il faut couver avec un soin tout particulier et éviter ainsi la déperdition. Le club de Ouled Fayet (L’OFAC), qui, dès sa création et depuis déjà une dizaine d’années, s’est avéré être un réel creuset où fermente l’élite nationale de demain de demi-fond et cross-country, n’a pas cherché la facilité. La politique des lancers qu’elle a mis en branle au profit de quelques athlètes en herbe est déjà porteuse à souhait.
La cadette Ikram Tadjine (née le 11/08/2002) et le cadet Abdelmalek Benziada (né le 22/07/2002) représentent une valeur naissante de premier ordre. Tous deux incarnent à coup sûr l’avenir des lancers du disque et de marteau.
Sous la houlette de l’entraîneur Yahiaoui, ancien lanceur, les deux jeunes athlètes, qui ont un énorme potentiel et une grande marge de progression, s’attèlent à la tâche avec beaucoup d’opiniâtreté et de conviction. En progrès constant, Ikram et Abdelmalek sont champions et recordmen d’Algérie des catégories minime et cadette. Malgré la fatigue et la complexité de leurs disciplines, les deux jeunes lanceurs s’investissent corps et âme aux séances d’entraînements, «ils progressent de compétition en compétition, malgré certaines difficultés, d’ordre infrastructurel. Leurs médailles à l’échelle africaine en disent long sur leur talent naissant», dira Allaoua Sakhri, le patron de l’OFAC. Ikram Tadjine dont le record personnel au marteau est de 56,68 m a décroché la médaille de bronze au dernier championnat d’Afrique, malgré la très rude concurrence. Abdelmalek Benziada (plus de 2 m sous la toise), est champion d’Algérie du disque et du marteau dont il détient aussi le record national avec 63,36 m. Il est, par ailleurs, vice-champion d’Afrique du lancer de marteau.
Abdenour Belkheir

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 16-07-2019

Des gendarmes chez Houda Feraoun

Dans les couloirs du ministère de la Poste et des Télécommunications, on ne parle plus que de la récente visite de gendarmes au siège du département de Houda Feraoun. Les gendarmes auraient remis aux services du

2

Actualités 11:00 | 16-07-2019

MARCHÉ PARALLÈLE DE LA DEVISE
L’euro repart à la hausse

Le taux de change de l’euro au marché noir connaît des perturbations ces derniers jours. Après une inattendue et importante baisse enregistrée il y a deux semaines, ce taux a repris une tendance vers la hausse au square Port-Saïd à Alger, «bourse» informelle