Rubrique
Sports

LA SOCIÉTÉ PÉTROLIÈRE ANNONCERA AUJOURD’HUI D’IMPORTANTES DÉCISIONS CONCERNANT LA GESTION DU CLUB Le MCA à la croisée des chemins

Publié par Mohamed Bouchama
le 14.01.2020 , 11h00
527 lectures

Hier, devant le siège de la Sonatrach, des dizaines de jeunes supporters du club de la capitale demandaient l’intervention des responsables de la société pétrolière en vue de mettre le holà au sein du «commandement» de l’équipe première du MC Alger.
Du nouveau, le Mouloudia d’Alger n’en manque pas. C’est une seconde nature au sein d’un club qui, malgré le confort financier, le classement relativement encourageant et les perspectives plutôt réjouissantes en tout point de vue, est coupé de son monde. Déchiré par les luttes intestines et de leadership, le Doyen prépare mal son centenaire. Dans la confusion. Certainement que les auteurs de ces guéguerres continuelles sont animés par des intérêts que l’argent de la compagnie pétrolière aiguise.
L’amour des couleurs et la cause pour laquelle le Mouloudia d’Alger a été édifié ne seraient, en définitive, qu’une lointaine vue de l’esprit. Une utopie. En 2019, le club a changé de main à deux reprises sans que rien ne change. L’argent a coulé à flots, a été dépensé, mais le MCA est demeuré ce Grand aux pieds d’argile. Incapable de se hisser au rang qui lui est prédestiné. Sur le continent, en Arabie, de même que sur le plan local, les échecs sont le lot quotidien des Vert et Rouge. Au grand dam de leurs milliers de fans.
Hier, une partie infime du peuple du Mouloudia s’est rassemblée devant le siège de la DG/Sonatrach afin de faire entendre leur voix et précipiter le changement. Achour Betrouni et Fouad Sakhri, les maîtres à bord du navire chavirant du MCA, ont vu leurs noms survoler le ciel de l’ex-Paradou. Leur départ était, tous deux, réclamé. Même s’il faut comprendre que la manipulation fait aussi partie de la vie des Mouloudéens, des noms contestés autrefois ont été cités pour succéder à Betrouni et Sakhri. La hiérarchie, donc la Sonatrach, semblait avoir compris l’enjeu à venir en ce sens que des décisions seront annoncées aujourd’hui. Selon des informations, l’on s’achemine vers la mise de fin de fonctions du DGS, Fouad Sakhri et son remplacement par un comité de gestion dans lequel l’on pourrait retrouver d’anciens joueurs du MCA à l’exemple de Rafik Saïfi et Mustapha Maza. Ce comité s’occupera de gérer les affaires courantes de la section football jusqu’à la fin de la saison. Achour Betrouni, lui, sera maintenu dans son poste de DG de la SSPA probablement jusqu’à la fin du championnat. L’objectif assigné à ce comité de gestion provisoire est de faire la jonction entre la SSPA et les différents démembrements de la formation algéroise (staffs technique, administratif et médical) mais aussi trouver des solutions immédiates concernant le quotidien de l’équipe première. En l’occurrence chercher un successeur à Bernard Casoni et des recrues hivernales en mesures de combler le départ de deux axiaux (Azzi et Chafaï) et les manques constatés au sein de l’effectif mouloudéen.
Il est à signaler que Fouad Sakhri a fait du recrutement du Français Franck Dumas, qui vient de résilier son contrat avec le CABBA, une priorité. Il semble bien que la perspective de son limogeage de la DGS ait entraîné la rupture des négociations qui devaient être conclues par la signature d’un contrat, hier matin. L’ancien driver de la JSK n’a pas perdu son temps puisqu’il était attendu, hier en fin d’après-midi, au siège de Madar pour parapher son contrat le liant au CR Belouizdad. Idem pour le stage hivernal programmé en Tunisie et qui a été finalement annulé faute de financement ainsi que les contacts noués avec certains joueurs que Sakhri voulaient enrôler durant ce mercato. Les éléments ciblés dont un attaquant de nationalité burkinabé se sont excusés de ne pas rejoindre un club gagné par la contestation. Les prochaines heures pourront apporter quelques réponses aux nombreuses interrogations des supporters du MC Alger.
M. B.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 06:00 | 05-04-2020

Belhimer refuse Club-des-Pins

Le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement est le seul ministre de l’exécutif de Djerad à ne pas s’installer à la Résidence d’Etat à Club-des-Pins. Selon ses proches, Belhimer a préféré continuer

2

Actualités 06:00 | 05-04-2020

LE PROFESSEUR SANHADJI (*) PARLE DE COVID-19 AU SOIR D’ALGÉRIE
Confinement total ou laisser faire l’immunité ?

A ce jour (4 avril 2020 à 7h12 min), parmi les personnes testées, plus d’un million (1 118 921 exactement dans 181 pays) de personnes se sont révélées positives au Covid-19 induit par le virus SRAS-CoV-2 et ayant causé 58 937 morts. Et la courbe des nouvelles infections est toujours ascendante et accélérée. Environ, un quart