Rubrique
Sports

JSM Béjaïa Les Béjaouis dos au mur

Publié par Ahmed Ammour
le 11.11.2019 , 11h00
38 lectures

Avec le point du match nul arraché à l’Arbaâ face à une solide équipe du RCA (1-1) de la 12e journée de Ligue 2, la JSM Béjaïa se cherche encore. 15e et avant-dernière au classement avec 7 points et un match en moins, devant le MOB, la JSMB accuse six points de retard sur l’A Bou-Saâda, 14e, premier non-relégable. Et pour revenir au classement, les Béjaouis de la JSMB n’ont plus le droit à l’erreur, notamment à domicile où les capés de l’entraîneur Moez Bououkaz n’ont réussi qu’une victoire et concédé deux défaites et deux matchs nuls au stade de l’Unité maghrébine. Pour le technicien béjaoui, l’équipe a encore des chances de s’en sortir. «Face au RCA, nous avions réussi un point précieux en dehors de notre terrain. Nous avons débuté en force en réussissant à ouvrir la marque dès les premières foulées. En seconde mi-temps, j'ai ordonné à mes joueurs de maintenir leur rythme offensif. Malheureusement, nous avons encore une fois encaissé un but égalisateur sur une balle arrêtée. Il y avait de la place pour une victoire, mais le plus important, c'est de revenir au bercail avec un résultat positif qui nous permettra de mieux préparer la suite du parcours», a déclaré Bououkaz qui reste confiant. «Il faut dire que les mauvais résultats que nous avons enchaînés ces derniers temps nous ont obligés à réagir positivement dans ce match. Dieu merci, nous avons récolté un point précieux à l'extérieur face au RCA qui pratique un beau football. C'est donc une nouvelle page qui s'ouvre pour nous pour améliorer les résultats et le classement de l'équipe Inch’Allah», a, par ailleurs, déclaré l’attaquant de la JSMB, Meftahi qui a été incorporé à la 65e minute de la rencontre face au RCA. Pour les supporters, l’heure est grave. Il faut vite sauver l’équipe de sa situation pour éviter la relégation !
Ah. A.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 05-12-2019

Sellal au juge :
«J’ai signé sans savoir ce que je signais»

Second arrivé à la barre, Abdelmalek Sellal a répondu à toutes les questions qui lui étaient posées d’une voix inaudible. Contrairement à Ouyahia, son audition a duré moins de temps. Elle a porté sur les avantages accordés aux hommes d’affaires dans l’automobile mais également le financement occulte de la campagne électorale de Abdelaziz Bouteflika.

2

Périscoop 11:00 | 07-12-2019

Bensalah prépare son retour

L’audience accordée jeudi dernier par le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, à son remplaçant au Sénat, Salah Goudjil, a été l’occasion, affirme-t-on de bonne source, de faire le point de situation au niveau de