Rubrique
Actualités

Fortes précipitations à Oran Des dégâts matériels et beaucoup de peur

Publié par Fayçal Moulay
le 11.09.2018 , 11h00
162 lectures
Les fortes précipitations orageuses qui se sont abattues sur Oran dans la soirée d’hier, avec des chutes de grêle impressionnantes, ont provoqué la panique dans la population et semé la frayeur surtout dans les quartiers anciens et les bidonvilles. Ainsi, l’on dénombre près d’une cinquantaine de véhicules endommagés, ou parfois envahis par la pluie et les coulées de boue.
Des effondrements partiels se sont produits en maints endroits comme à Derb, El Hassi ou les Planteurs, où quelques pierres des balcons sont tombées. Les pompiers ont été mobilisés pendant une partie de la nuit pour porter secours à des citoyens, et tenter d’évacuer l’eau.
A Aïn-Beïda, un bidonville, en dehors d’Oran, a été envahi par l’écoulement de l’eau boueuse charriant plein de déchets, des troncs d’arbres, des roches etc. A El Hassi, sur place et au moment de l’orage, les habitants partageaient en direct des vidéos impressionnantes de torrents de boue et d’eau de pluie dans les ruelles de ce quartier déstructuré situé en bas des Planteurs.
Si officiellement le bilan ne fait état d’aucune victime, bien des familles oranaises ont passé une nuit d’enfer craignant le pire avec cet épisode brutal caractérisé par un orage de grêle.
M. Fayçal

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 13-07-2019

Selon les communiqués de la justice
Ouyahia recevait des pots-de-vin des hommes d’affaires

Apprenant la nouvelle de son incarcération, le 12 juin dernier, Ahmed Ouyahia ignorait, sans doute, que son entrée en prison ne

2

Actualités 11:00 | 14-07-2019

COMMENT OUYAHIA, SELLAL ET CONSORTS VIVENT LEUR DÉTENTION
Les mystères d’El-Harrach

Le séjour carcéral des anciens ministres et hauts responsables détenus à la prison d’El-Harrach est l’un de ces «mystères» que les Algériens tentent continuellement de percer depuis un moment. Aux interrogations qui reviennent de manière régulière sur les réseaux sociaux, s’ajoutent