Rubrique
Actualités

Sidi-Bel-Abbès Des routes inondées

Publié par A. M.
le 11.09.2018 , 11h00
65 lectures
Dans l’après-midi du dimanche, la région de Sidi-Bel-Abbès a été noyée sous les trombes d’eau qui ont surpris les populations. Vers 17 heures, tous les éléments d’une météo déchaînée, orage, éclair, grêlon et pluie étaient réunis pour s’abattre violemment sur la région, paralysant la circulation des axes routiers inondés et créant une vive inquiétude des occupants des bidonvilles dont les demeures précaires faisaient face à des intempéries soudaines et très importantes. Dans le chef-lieu de Sidi-Bel-Abbès, la Protection civile a eu à intervenir au niveau de la maternité pour écoper les eaux de pluie qui ont inondé le niveau inférieur de la structure.
Au même moment, ce sont les locataires de la cité 1 500 logements (Sorecor) qui ont émis un appel de détresse. Les eaux ont envahi les caves dont certaines sont occupées par des familles nécessiteuses.
Les sapeurs-pompiers ont fait aspirer les eaux et mis en sûreté les habitants. D’autres quartiers ont été touchés par les intempéries nécessitant l’intervention de la Protection civile qui a pompé l’eau de 4 autres demeures les plus inondées. La localité de Benbadis a, elle aussi, été confrontée à l’inondation de plusieurs habitations qui ont été prises en charge par les sapeurs-pompiers qui ont écopé les eaux, retiré des routes les arbres arrachés et sauvé un véhicule surpris par la violence de la pluie. Quant à la RN13 reliant Sidi-Bel-Abbès à la localité de Telagh, elle a été envahie par les eaux qui ont paralysé la circulation au niveau de la localité de Cheha-Benachiba.
Partout à Sidi-Bel-Abbès, tout n’était, au lendemain, malgré un soleil radieux, que désolation avec des mares d’eau, des arbres arrachés, des avaloirs bouchés et certains demeures et édifices publics avaient les pieds dans l’eau. Tout cela fait ressortir un triste constat que nous sommes désarmés devant la nature à cause de notre inconscience et de notre incivilité et des services qui oublient leur devoir.
A. M.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 20-02-2019

CRITIQUÉ POUR SON SOUTIEN À ALI GHEDIRI
Mokrane Aït Larbi s’explique

Le soutien qu’apporte le célèbre avocat Mokrane Aït Larbi à la candidature de l’ancien général-major Ali Ghediri a généré des critiques, mais

2

Actualités 11:00 | 20-02-2019

CANDIDATURE DE BOUTEFLIKA
La France officielle consent

La France aux commandes a pris acte sans réserve de la candidature de Bouteflika. Une option à laquelle elle était déjà préparée alors que des critiques particulièrement virulentes sont émises dans les milieux médiatiques et les faiseurs d’opinions. A Alger, le personnel diplomatique en place scrute à la loupe les nouveaux