Rubrique
Actualités

Azzedine Mihoubi en meeting à Alger... «J’ai fait une campagne propre»

Publié par Nawal Imès
le 05.12.2019 , 11h00
938 lectures

A quelques jours de la fin de la campagne électorale, le candidat Azzedine Mihoubi continue de lancer des appels en faveur d’une grande participation à l’élection présidentielle. Il l’a fait hier à partir d’Alger où il animait un meeting à la Coupole du 5-Juillet. L’occasion pour le candidat de faire un bilan de sa campagne. Il se dit satisfait d’avoir fait une campagne « propre ».
Nawal Imès - Alger (Le Soir) - Le candidat du Rassemblement national démocratique (RND) était hier dans la capitale pour y animer un meeting. Son choix s’est porté sur la Coupole du 5-Juillet. 
Cette dernière a accueilli des sympathisants ayant fait le déplacement depuis plusieurs wilayas du pays. Ils ont dû attendre plus de deux heures avant que le candidat ne fasse enfin son apparition. Pour les faire patienter, les organisateurs leur ont fait écouter en boucle une chanson dont les paroles avaient été écrites par le candidat lui-même. Ce dernier a fait son entrée sous les applaudissements auxquels il répondra d’emblée : «Vous êtes des milliers aujourd’hui, soyez des millions le 12 décembre.» 
D’emblée, Azzedine Mihoubi place la question de la participation au cœur des enjeux de cette campagne électorale. Pour le candidat du RND, le changement ne peut pas venir de l’absolu mais uniquement à travers « la volonté populaire». 
Évoquant le mouvement qui secoue le pays depuis des mois, il dira que  les revendications des Algériens sont légitimes  mais qu’elles avaient  été satisfaites et l’heure est maintenant aux élections.  
S’adressant à ses sympathisants, Mihoubi dira que son programme avait pour référence les principes du 1er Novembre, se réclamant du courant nationaliste avec l’ambition de construire un Etat avec des institutions fortes. 
Comme tout meeting électoral, il fera des promesses en direction des jeunes qui, dit-il, ne peuvent plus être considérés comme une «catégorie» mais comme une «force». Idem pour les femmes en qui il voit également l’avenir du pays. Mihoubi promet également de réformer l’école qui n’est pas là pour former des militants, dit-il, de lutter contre la corruption et de revoir la politique des aides sociales qui doivent être, selon lui, beaucoup plus ciblées.  Pour le candidat Mihoubi, « pas d’Algérie sans la Kabylie, l’Algérie est une et unie », rappelant au passage que l’identité algérienne reposait sur le triptyque Islam, arabité et amazighité. 
En matière de politique étrangère, il rappellera que l’Algérie est un pays souverain et  nul ne pouvait s’octroyer le droit de s’ingérer dans ses affaires internes, promettant que s’il était élu, il resterait fidèle au soutien aux  peuples  palestinien et sahraoui tout en continuant à participer à la résolution des crises.
N. I.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 18-01-2020

Communication et rapports avec la presse
Tebboune instaure de nouvelles traditions

Abdelmadjid Tebboune ambitionne de laisser son empreinte dans un domaine où ses prédécesseurs ont peu brillé : celui de la communication. Il rencontrera ce mardi 21 janvier une délégation de responsables de médias privés et publics, prélude

2

Actualités 11:00 | 16-01-2020

Il déposera son dossier d’agrément aujourd’hui
Naissance d’un nouveau parti nationaliste

«L’Alliance des forces nationales pour l’Algérie nouvelle ». C’est la dénomination choisie pour un nouveau parti politique par ses membres fondateurs qui comptent déposer un dossier exhaustif auprès des services du ministère