Voir Tous
Rubrique
Actualités

GUITOUNI AU SUJET DE LA CESSATION DE FERTIAL À ALI HADDAD : «Je ne confirme pas et je n’infirme pas»

Publié par Amel Bentolba
le 16.10.2018 , 11h00
4002 lectures
Sollicité par la presse lors d’un point de presse tenu en marge de l’ouverture du salon ERA, le ministre de l’Energie n’était pas très à l’aise pour donner une réponse claire au sujet de la cessation ou pas des parts de Fertial au profit du groupe ETRHB de Haddad.
Pour rappel, il y a quelques semaines, le patron du groupe ETRHB, Ali Haddad, aurait tenté de racheter les 49% des actions du partenaire espagnol Villar Mir pour devenir l’actionnaire majoritaire avec 66%, contre 34% à l’entreprise publique Asmidal. Le groupe Haddad avait obtenu en 2017, 17% des actions de ce partenariat algéro-espagnol, producteur de fertilisants. Mais pour réaliser cette vente, c’est la société-mère, Sonatrach, qui doit exercer son droit de préemption pour récupérer les actifs de l’espagnol. Hors, à ce jour, Sonatrach ne s’est pas exprimée clairement à ce sujet. Le ministre a eu cette réponse ambiguë «c’est un partenaire national qui veut rentrer dans une société, ça c’est courant, on n’a pas de problème particulier, je ne confirme pas et je n’infirme pas, ce sont des affaires de bizness qui se font entre entreprises». Puis, en quittant la conférence de presse, il lancera «Sonatrach maintient son droit à la préemption ». Présent, Ali Haddad a préféré, quant à lui, ne pas faire de commentaires, laissant cela à plus tard, lance-t-il aux journalistes.
A. B.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 06:00 | 01-06-2020

LA MESURE CONCERNE LES AFFAIRES DE CORRUPTION DÉFINITIVEMENT JUGÉES
Les biens saisis seront vendus aux enchères

L’Algérie s’apprête à enclencher officiellement le processus de récupération de l’argent détourné par d’anciens hauts responsables impliqués dans des affaires de corruption. Dans cette première étape, le recouvrement doit atteindre les 13 milliards de DA. Cette somme équivaut au montant évalué des deniers dilapidés uniquement par

2

Périscoop 06:00 | 01-06-2020

Accords à revoir

De source sûre, nous apprenons qu’un groupe de travail de haut niveau a été mis en place et a pour mission de «revoir» l’ensemble des accords commerciaux avec la France. Une révision, affirme notre source, qui concernera