Voir Tous
Rubrique
Actualités

Industrialisation de la filière pomme de terre L’Algérie s’oriente vers l’expérience néerlandaise

Publié par Abdelhalim Benyellès
le 08.04.2021 , 11h00
4113 lectures

Le secteur de l’Agriculture et du développement rural accorde une importance particulière à la filière pomme de terre dans sa feuille de route pour la période 2020-2024, au vu des potentialités qu’elle recèle. La production annuelle a atteint plus de 4,5 millions de tonnes, dont plus de 350 000 tonnes de semences. Il est temps de lancer un vaste programme lié à l’industrie de transformation et de stockage. Ceci nécessite un savoir-faire d’autant plus que les opérateurs privés commencent à s’équiper. L’expérience néerlandaise a été retenue.
Abdelhalim Benyellès - Alger (Le Soir) - C’est dans ce contexte qu’une journée d’étude a été organisée par la Chambre nationale d’agriculture avec la collaboration de l’ambassade des Pays-Bas en Algérie.
Les investisseurs nationaux ont eu l’occasion de s’enquérir de l’expérience néerlandaise en matière d’industrie de transformation, de stockage et d’emballage du produit destiné à l’exportation. « L’Algérie a atteint un taux de production de pomme de terre satisfaisant et le moment est venu de recourir à l’expérience étrangère dans le domaine des moyens modernes de stockage et de transformation du produit », explique le SG de la Chambre nationale d’agriculture. Le potentiel national existe, mais il reste à moderniser la filière qui était destinée à la consommation dans un passé récent, poursuit-il. Il s’agit d’investir à présent dans les chambres froides grâce à l’accompagnement de l’État dans une perspective nouvelle qui entre dans le cadre de la feuille de route 2020-2024. Le même responsable fera savoir que les producteurs implantés sur l’ensemble du territoire national ont commencé à investir dans le créneau du stockage. Avant d’ajouter que le moment est venu pour s’orienter vers l’industrie de transformation.
Ceci nécessite un savoir-faire et des procédés scientifiques modernes. C’est dans ce contexte que les opérateurs économiques ont été conviés à suivre sur des supports vidéo qui mettent en valeur les avancées des Pays-Bas dans la filière de la pomme de terre. Les producteurs sont conscients que l’ère de la consommation de la pomme de terre est révolue et qu’il faudrait s’orienter vers l’industrialisation par le stockage et la transformation grâce à l’accompagnement de l’État, fait savoir le directeur de la Chambre nationale d’agriculture. Les producteurs ont eu également à suivre les évolutions des expertises dans le domaine des techniques de récolte adoptées aux Pays-Bas et les moyens d’éviter les pertes engendrées dans les récoltes par les procédés traditionnelles. C’est dans ce cadre que les opérateurs ont exposé leurs préoccupations devant les cadres du ministère de l’Agriculture pour plus de détails sur les procédés adoptés aux Pays-Bas. Mais il faudrait retenir que c’est la maîtrise des techniques de stockage qui a retenu le plus l’attention des opérateurs présents. « C’est une première, nous dira l’un d’eux, se montrant satisfait des interventions des experts néerlandais ». Il s’agira, selon eux, de préserver le produit grâce à la mise en œuvre des nouvelles techniques de stockage et de transformation, pour un pays qui connaît quatre saisons de récolte de pomme de terre. Les organisateurs, pour leur part, promettent de nouvelles journées d’étude et de formation visant à moderniser la filière.
A. B.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 11-04-2021

Algérie-France
Les dessous d’un report provoqué

C’était contre toute attente que le Premier ministre français, Jean Castex, annonçait, jeudi dans la soirée, « le report » de la visite qu’il devait effectuer aujourd’hui, dimanche, à Alger. Un « report » d’autant plus surprenant qu’il s’agit

2

Périscoop 11:00 | 12-04-2021

Le séjour de Zetchi

Le désormais ex-président de la FAF, Kheïreddine Zetchi, a préféré prendre du recul et fuir la grande pression à laquelle il était soumis depuis quelque temps à Alger. Selon des indiscrétions, l’homme s’offre un séjour dans