Voir Tous
Rubrique
Actualités

Traitement à la chloroquine Le message d’espoir du corps médical

Publié par Nawal Imès
le 07.04.2020 , 06h00
5603 lectures

Ereinté par la charge de travail, soumis à une grande pression, le personnel médical et paramédical n’en oublie pas pour autant de lancer des messages d’espoir. Depuis quelques jours, c’est de l’intérieur même des services dédiés à la prise en charge des personnes atteintes au Covid-19 que médecins et infirmiers font état, avec beaucoup d’émotion, de l’amélioration de l’état de santé des patients traités à la chloroquine.
Nawal Imès - Alger (Le Soir) - Hospitalisé au sein de l’établissement hospitalier El-Kettar, un patient traité après avoir contracté le Covid-19 a quitté dimanche le service sous les youyous des autres patients et du personnel paramédical. La vidéo partagée sur les réseaux montre la joie du corps médical qui envoie un message d’espoir : le protocole à la chloroquine administré aux malades donne des résultats satisfaisants. De l’intérieur même du CHU Mustpaha-Pacha, une infirmière donne des nouvelles des patients dont elle a la charge. Elle affirme que leur état de santé était stable et que la guérison n’était pas bien loin. De Blida, plusieurs médecins font de même. Au sein de l’hôpital El-Kettar, les nouvelles sont également bonnes. Après avoir été traité à la chloroquine et aux antirétroviraux associés à un antibactérien,17 patients ont pu quitter l’hôpital entre jeudi et vendredi.
Âgés de 40 à 60 ans, ils ont bien répondu au traitement administré pendant dix jours. Leur état s’est progressivement stabilisé et n’ont présenté aucun effet secondaire». Quatorze autres patients sont également en rémission.
L’adoption de l’Algérie du protocole de soins ne faisant pas encore l’unanimité auprès de la communauté scientifique a mis du baume au cœur d’une corporation au bord de l’épuisement.
La décision d’utiliser la chloroquine pour le traitement des patients atteints du coronavirus en Algérie a été validée par le comité d’experts sollicité par le ministère de la Santé. Ce dernier, refusant d’amplifier la polémique, a fait le choix d’opter pour l’administration du traitement.
Quelques jours plus tard, le ministre de la Santé indiquait que les premiers résultats des cas ayant pris la chloroquine étaient «satisfaisants». La Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH) dispose d'un stock de 300 000 boîtes de chloroquine et de 500 000 boîtes de l’antibiotique « azythromycine » destinés au traitement des malades atteints du Covid-19, assure le ministre de la Santé qui a tenu à rassurer quant à la disponibilité de ces deux médicaments, rappelant, toutefois, que le meilleur traitement efficace est d’observer les mesures préventives, notamment le respect du confinement.
N. I.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 06:00 | 31-05-2020

L’Algérie, une menace stratégique pour le rêve d’expansion impériale du Makhzen

«Les relations avec le Maroc sont anormales (…), même si les relations entre les deux peuples sont exemplaires.» On doit cette définition en forme d’aphorisme à

2

Actualités 06:00 | 01-06-2020

LA MESURE CONCERNE LES AFFAIRES DE CORRUPTION DÉFINITIVEMENT JUGÉES
Les biens saisis seront vendus aux enchères

L’Algérie s’apprête à enclencher officiellement le processus de récupération de l’argent détourné par d’anciens hauts responsables impliqués dans des affaires de corruption. Dans cette première étape, le recouvrement doit atteindre les 13 milliards de DA. Cette somme équivaut au montant évalué des deniers dilapidés uniquement par