Voir Tous
Rubrique
Actualités

Portrait Qui est «Monsieur Ebola» dont a parlé Tebboune ?

Publié par Salima Akkouche
le 02.04.2020 , 06h00
9888 lectures

Le Président Abdelmadjid Tebboune, qui était, mardi soir, face à des représentants d’organes de presse nationaux pour parler de la lutte contre le coronavirus, en parlant des compétences des professionnels de la santé, a évoqué le grand succès d’un professeur algérien à l'échelle internationale, qu'il a surnommé Monsieur Ebola. De qui parlait Tebboune ?
Il s’agit du professeur Mohammed Belhocine, représentant de l’OMS dans plusieurs pays africains. Mais c'était surtout lui qui, en décembre 2015, alors qu'il était représentant de l'OMS en Guinée, a lu la déclaration de l'OMS sur la fin de la transmission de l'épidémie du virus Ebola dans ce pays lourdement touché par cette pandémie. Il a beaucoup contribué dans la lutte contre le virus Ebola pendant cette période où la Guinée était ravagée par l'épidémie.
Né le 13 avril 1950 dans la wilaya de Tizi-Ouzou, et après des études primaires, moyennes et secondaires à Miliana, il décroche son baccalauréat en 1970. Il poursuit des études universitaires en médecine à l'Université d'Alger jusqu'à l'obtention de son diplôme de graduation médicale en 1976. Après son succès au concours de résidanat médical à la Faculté de médecine d'Alger, il rejoint la spécialité de médecine interne dont il poursuit le cursus au niveau de l'hôpital de Beni Messous. Il a enseigné comme professeur à la Faculté de médecine d’Alger et a été ancien directeur de la planification au ministère de la Santé.
Le professeur a ensuite occupé le poste de directeur de la division de prévention et de contrôle des maladies non transmissibles au Bureau régional africain de l'OMS. Il a également été représentant de l'OMS à Lagos au Nigeria, puis en Tanzanie. Mettant à profit sa grande expérience dans la lutte contre le virus Ebola, le professeur Belhocine, en collaboration avec trois autres experts algériens, a publié, il y a quelques jours, une contribution autour d’une réflexion sur la lutte contre le Covid-19. Le professeur Mohammed Belhocine a rejoint aussi, en 2011, le Programme des Nations-Unies pour le développement (Pnud). Il poursuit jusqu'en 2013 sa mission comme coordonnateur résident des Nations-Unies en Tunisie et comme représentant résident du Pnud. Au terme de sa mission en Tunisie, il est promu commandeur de l’Ordre de la République tunisienne lors d’une cérémonie organisée le 25 avril 2013. Il lui est aussi remis, à l’occasion de l'arrivée à terme de sa mission, et en hommage pour services rendus, la médaille de la Révolution tunisienne.
S. A.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 06:00 | 31-05-2020

L’Algérie, une menace stratégique pour le rêve d’expansion impériale du Makhzen

«Les relations avec le Maroc sont anormales (…), même si les relations entre les deux peuples sont exemplaires.» On doit cette définition en forme d’aphorisme à

2

Actualités 06:00 | 01-06-2020

LA MESURE CONCERNE LES AFFAIRES DE CORRUPTION DÉFINITIVEMENT JUGÉES
Les biens saisis seront vendus aux enchères

L’Algérie s’apprête à enclencher officiellement le processus de récupération de l’argent détourné par d’anciens hauts responsables impliqués dans des affaires de corruption. Dans cette première étape, le recouvrement doit atteindre les 13 milliards de DA. Cette somme équivaut au montant évalué des deniers dilapidés uniquement par

3

Périscoop 06:00 | 01-06-2020

Accords à revoir

4
5

Ici mieux que là-bas 06:00 | 31-05-2020

Sexe, métal, pastis et Hirak