Rubrique
Actualités

JIJEL Une marche contre la résolution du Parlement européen

Publié par Bouhali Mohammed-Cherif
le 05.12.2019 , 11h00
78 lectures

Des centaines de citoyens ont répondu à l’appel d’une coordination de la société civile en marchant, hier matin, pour exprimer leur rejet de la résolution du Parlement européen, concernant l’ingérence étrangère, et leur soutien au prochain scrutin.
En effet,  la marche à laquelle ont pris part des membres de la famille révolutionnaire, de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), des citoyens et des acteurs du mouvement associatif a démarré du siège de la mairie de Jijel aux environs de 10h40 du matin en parcourant le boulevard Emir-Abdelkader, pour atteindre le bateau de Baba Arroudj.
Ils étaient des centaines de manifestants brandissant des banderoles sur lesquelles on pouvait lire «Djeïch chaâb khaoua khaoua», «L’unité nationale est une ligne rouge», «Non à l’ingérence». Ils ont scandé des slogans pro-ANP.
A signaler la présence des femmes dans cette marche qui a été chahutée par des jeunes hirakistes au pied du bateau de Baba Arroudj . 
Ensuite, le vice-président de l’Assemblée populaire communale de Jijel, Ahmed Sebat, a fait une déclaration dans laquelle il a exprimé le rejet, par les marcheurs, de la résolution du Parlement européen en présence d’un important dispositif sécuritaire, pour parer à d’éventuels dérapages, surtout que la ville a connu, ces derniers jours, une nuit mouvementée suite à l’interpellation d’une vingtaine de hirakistes qui ont été ensuite libérés.
B. M. C.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 18-01-2020

Communication et rapports avec la presse
Tebboune instaure de nouvelles traditions

Abdelmadjid Tebboune ambitionne de laisser son empreinte dans un domaine où ses prédécesseurs ont peu brillé : celui de la communication. Il rencontrera ce mardi 21 janvier une délégation de responsables de médias privés et publics, prélude

2

Actualités 11:00 | 16-01-2020

Il déposera son dossier d’agrément aujourd’hui
Naissance d’un nouveau parti nationaliste

«L’Alliance des forces nationales pour l’Algérie nouvelle ». C’est la dénomination choisie pour un nouveau parti politique par ses membres fondateurs qui comptent déposer un dossier exhaustif auprès des services du ministère