Voir Tous
Rubrique
Contribution

Le 3 ou le 5 juillet 62 ? Quelques vérités

Publié par LSA
le 08.07.2021 , 11h00
1688 lectures

Votre reportage portant témoignage de M. Hachemi Ahmed est totalement erroné et j'assume ce que j'écris dans cet email.
La proclamation des résultats du référendum d'autodétermination devait être faite le jeudi 5 juillet 1962 par le président de la commission d'organisation et de contrôle du référendum Maître Amar Bentoumi. Le général De Gaulle ne voulait pas de cette date symbolique ; prise d'Alger le 5 juillet 1830 et indépendance de l'Algérie le 5 juillet 1962. 
Christian Fouchet, le haut-commissaire de France en Algérie qui était basé à Boumerdès, informa, en fin de journée du 2 juillet 1962, Abderrahmane Farès que la France proclamerait sa reconnaissance des résultats du référendum et de l'indépendance de l'Algérie le mardi 3 juillet à midi.
Les Français ont amené, au cours de l'après-midi du 2 juillet, une brigade du génie militaire français soutenue par un groupe de légionnaires et ont démonté l'immense mât en béton sur lequel trônait le drapeau français ; ce mât se trouvait sur la grand-place de Boumerdès non loin du siège de l'Exécutif provisoire et non à l'endroit que vous a montré M. Hachemi ; ce mât a été emmené à la villa des oliviers à El-Biar, résidence actuelle de l'ambassadeur de France à Alger et s'y trouve encore de nos jours permettant au drapeau français d'être vu de la baie d'Alger. Une petite manifestation de protestation menée par le personnel administratif algérien de l'Exécutif provisoire a eu lieu sur ce site le lundi en fin d'après-midi. Un mât de moindre envergure et en acier a été installé à la place de l'autre mât et toujours par les militaires français du génie.
Il n'y a eu aucune réunion avec M. Hachemi à l'Exécutif provisoire et ni Ben Bella, qui était à Oujda avec l'armée des frontières, ni aucun membre du GPRA ne s'y trouvaient.
Pour la cérémonie de première levée du drapeau national officiellement sur le territoire algérien, Maître Bentoumi fit appel à son ami d'enfance avec qui il était à l'école Fatah de La Casbah d'Alger, à l'école supérieure Sarrouy ainsi qu' à l'École normale de Bouzaréah, en l'occurrence Mohamed Derouiche qui était commissaire général des SMA et qui fut aussi mon instituteur à l'école Fatah. 
M Derouiche fit venir douze scouts âgés de 16 à 18 ans dont 6 jeunes filles et ils venaient tous du groupe qui se trouvait près de Djamaâ el Barani à la citadelle de la Haute-Casbah pour les six jeunes filles et les six garçons venus du groupe El-Kotb qui se trouvait sous la Pêcherie d'Alger. 
Il n'y avait aucun autre groupe de scouts venu de Ménerville et encore moins de scouts filles ; le groupe d'Alger était le premier groupe de scouts filles constitué en Algérie. Parmi les filles scouts, il y avait les deux sœurs Saci que Dieu leur prête longue vie et qui peuvent confirmer ce témoignage. 
Lors de cette cérémonie du 3 juillet 1962 à 13h, il n'y avait aucun militaire français et aucun militaire de l'ALN en tenue ; le drapeau français n'était pas sur le mât et n'avait pas à être rapporté ; il y avait les membres algériens de l'Exécutif provisoire qui accompagnaient Abderrahmane Farès qui fit un discours où il rappela même les propositions de 1935 de Violette, ce qui m'avait paru incongru et hors de circonstance.
Je signe et persiste que le témoignage de M. Hachemi Ahmed est erroné. Je réagis à la mémoire de nos glorieux chouhada et aux acteurs de cette cérémonie qui nous ont quittés, particulièrement mon instituteur Mohamed Derouiche. 
J'ai fait un témoignage vidéo sur ce sujet et qui a été diffusé par Canal Algérie lors des cérémonies de commémoration de notre indépendance en juillet 2020.
Très cordialement, Rédha Amrani

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 01-08-2021

Où sont passés les 7 000 litres d’oxygène ?

Ce vendredi, un camion rempli de 8 000 litres d’oxygène liquide est parti à 16h de Jijel pour alimenter l’hôpital de Sétif. Il devait décharger vers minuit et soulager les nombreux patients en détresse respiratoire

2

Actualités 11:00 | 31-07-2021

FACE À LA DÉGRADATION DE LA SITUATION SANITAIRE
Flambée des prix des tests anticovid

Alors que le variant Delta progresse et que le recours aux tests de dépistage dévient nécessaire, les laboratoires d’analyses médicales ne trouvent rien de mieux que d’augmenter les tarifs. Sous d’autres cieux, les pouvoirs

3

Actualités 11:00 | 02-08-2021

MAROC-ALGÉRIE

Mohammed VI : quel revirement !

4

BILLET (PAS) DOUX 11:00 | 01-08-2021

Eh ! La France ! Ton honneur fout le camp !

5

BILLET (PAS) DOUX 11:00 | 31-07-2021

La prémonition de Boussad Abdiche