Rubrique
Culture

Chlef Grande affluence aux Journées de la chanson bédouine et de la poésie populaire

Publié par R.C
le 17.11.2019 , 11h00
14 lectures

Une grande affluence de citoyens a été enregistrée à l’ouverture des Journées de la chanson bédouine et de la poésie populaire au musée public national Abdelmadjid-Meziane de Chlef. 
En effet, cette manifestation, faisant la part belle au patrimoine culturel local, a attiré un grand nombre de familles de la région et autres amoureux de la poésie populaire et de la chanson bédouine, venus admirer de plus près des figures locales et régionales réputées dans ces deux arts.
Cette 4e édition du genre, organisée sous le signe «Une grande Révolution avec la plume d’hommes de lettres», a pour objectif principal de «préserver et promouvoir la chanson bédouine et la poésie populaire, qui sont profondément ancrées dans notre patrimoine culturel», a indiqué à l’APS Amari Bendounia, président de l’association Angham de Chlef, organisatrice de cet événement artistique. Il s’est, en outre, félicité de «l’affluence remarquable du public et sa réceptivité aux chansons et poèmes présentés», estimant que ce «succès est le reflet d’un attachement profond aux sources et au patrimoine de la région, dont la belle poésie populaire a formé des générations qui ont sauvegardé nos valeurs et coutumes», a-t-il souligné.
De nombreux citoyens présents à ces journées coïncidant avec les festivités de célébration de l’anniversaire du 1er Novembe et du mawlid ennabaoui echarif n’ont pas manqué, en outre, de louer cette initiative qui leur a permis, ont-ils dit, de se «délecter de poèmes faisant, entre autres, l’éloge de notre Prophète (QSSSL), de la révolution de novembre et de l’héroïsme de nos chouhada», avec des mélodies bédouines, admirablement interprétées par les cheikhs Bendounia et Bendehbia El Boukirati, entre autres. «Les familles chelfies raffolent de ce type de manifestations en relation avec le patrimoine et la culture et faisant la part belle à la bonne musique et aux belles paroles, susceptibles d’inciter les jeunes à s’intéresser à ce genre artistique», a souligné, pour sa part, Hadj Said. 
Dans sa déclaration, à l’occasion, l’artiste Cheikh Bendehbia El Boukirati, qui a ravi le public avec sa célèbre chanson Markoum Ledjnah Oulid Nailia (en référence au pigeon), a déploré «un recul» de la chanson bédouine, appelant néanmoins à «transmettre le flambeau aux jeunes en les formant dans ce domaine et en programmant des activités pour faire la promotion des troupes bédouines à travers le pays».
Ces Journées de la chanson bédouine et de la poésie populaire se sont poursuivies tout au long de la journée de jeudi, en matinée et en après-midi.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 26-01-2020

Son nom est cité dans plusieurs dossiers
Les hommes d’affaires enfoncent Saïd Bouteflika

Le nom de Saïd Bouteflika est revenu de manière récurrente lors de plusieurs auditions auxquelles ont été soumis les hommes d’affaires incarcérés dans le cadre de la lutte anti-corruption. Des sources concordantes indiquent

2

Actualités 11:00 | 27-01-2020

ELLES CONCERNENT 5 PAYS DE LA MÉDITERRANÉE
Enquêtes sur les biens immobiliers des hommes d’affaires

Les enquêtes judiciaires en cours sur les avoirs acquis par les hommes d’affaires durant la période Bouteflika ne se limitent pas au territoire national, a-t-on appris de sources proches des dossiers des concernés. Les juges en charge de ces affaires ont dépêché plusieurs commissions rogatoires dans cinq pays du pourtour méditerranéen. Les pays en question sont :