Rubrique
Culture

Batna Ouverture du café culturel Thaziri en présence de nombreux intellectuels

Publié par R.C
le 19.01.2020 , 11h00
20 lectures

Le café culturel Thaziri (la lune en chaoui) a ouvert ses portes jeudi à Batna, en présence d'intellectuels, d'étudiants en arts et certaines personnalités de  la ville. La première rencontre de cette manifestation culturelle mensuelle, initiée par le bureau de wilaya de l’association nationale des jeunes bénévoles citoyens, a été consacrée à la contribution du livre dans la naissance de la conscience identitaire, mettant l'accent sur la place de la langue et de la culture amazighes dans l'essor civilisationnel et culturel de l'Algérie en général et de la région des Aurès en particulier.
Le café culturel a été animé par des intellectuels, dont le chercheur sur le patrimoine et l'histoire des Aurès, le professeur Mohamed Merdaci. L’initiatrice de cet évènement, la journaliste Fouzia Karbaâ, a affirmé à l’APS, à cette occasion, que cette manifestation «sera à l’avenir itinérante pour cibler les 61 communes de la wilaya et aborder des sujets en rapport avec les arts dans le but de stimuler le mouvement culturel local». Cette initiative a suscité la satisfaction des présents, d'autant qu'elle a réuni des intellectuels de tous âges activant dans de nombreux domaines artistiques. 
A noter que la première édition du café culturel Thaziri, tenue au siège communal de la culture, du tourisme et des sports, dans le complexe culturel du quartier Kechida, a été également marquée par des chants amazighs et une lecture de poèmes notamment.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Contribution 11:00 | 23-02-2020

L’Algérie de Kamel Daoud et la nouvelle Algérie

Kamel Daoud est la fierté d’Oran et pourquoi pas celle de l’Algérie ? En visionnant, en mode replay, L’Algérie de Kamal Daoud, documentaire diffusé sur France 5, je vois défiler les images d’une belle Algérie. D’autres

2

Régions 11:00 | 20-02-2020

Poisson lièvre
Les marins-pêcheurs de Tipasa appellent à la vigilance

C'est à la fin du mois de janvier 2020 qu’un petit métier de 4.80 mètres avait pêché un poisson de type rare, sur la côte de Tipasa ; il s’agissait du «poisson lièvre» que des marins de Damous avaient remonté dans leurs filets. M’hamed