Rubrique
Culture

1re édition du salon national des arts et patrimoine Préserver un précieux héritage

Publié par R.C
le 08.08.2018 , 11h00
83 lectures

La préservation des arts et du patrimoine traditionnels est le principal objectif assigné à la première édition du Salon national des arts et patrimoine, qui se déroule depuis samedi dans la commune de  Timizart (30 km au nord-est de Tizi-Ouzou) en présence de 80 artisans issus  d'une quinzaine de wilayas. 
Organisée par l'association culturelle des arts traditionnels et patrimoine Tigmi, en collaboration avec l'Assemblée populaire (APC) de Timizart et l'Assemblée populaire de wilaya (APW), les Directions de la culture et de la jeunesse et des sports ainsi que la Chambre de l'artisanat et des métiers. Cette manifestation s'étalera jusqu'à aujourd’hui 8 août. 
Quatre-vingts artisans, issus d'une quinzaine de wilayas du pays, dont  Médéa, Mila, Sidi Bel-Abbès, Béchar, Boumerdès, Béjaïa, Alger, Adrar et Tamanrasset, ont pris part à ce Salon. 
Au programme, une exposition d'objets traditionnels représentant les spécificités des diverses wilayas participantes, l'animation culturelle et des activités pratiques liées au patrimoine organisées en soirée. 
«Notre principal objectif est de permettre la sauvegarde des arts et du riche patrimoine de notre pays qui aura, à l'occasion de ce Salon, une opportunité de se perpétuer et de se renouveler à travers la rencontre entre artisans et le brassage des spécificités artistiques des différentes  régions», a indiqué Bahmane Ferhat, président de l'association organisatrice.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 16-10-2018

AFFAIRE KAMEL EL BOUCHI, GÉNÉRAUX-MAJORS EMPRISONNÉS...
Louh élude les sujets qui fâchent

Le lendemain de l’arrestation et de l’emprisonnement de 5 généraux-majors de l’ANP ( Armée nationale populaire), pas des

2

Actualités 11:00 | 17-10-2018

BOUHADJA INTERDIT DÉSORMAIS D’ACCÈS À L’APN
Vers l’élection d’un autre président

Face au refus obstiné de Saïd Bouhadja de déposer sa démission du poste de président de l’Assemblée populaire nationale, le pouvoir passe à l’acte : une destitution en règle du président «rebelle» et l’élection de son remplaçant dans les tout prochains jours. Sur instruction de la présidence, un plan est mis en place dans ce sens et qui a été enclenché, lundi dernier, par une première étape exécutée par