Rubrique
Culture

1re édition du salon national des arts et patrimoine Préserver un précieux héritage

Publié par R.C
le 08.08.2018 , 11h00
89 lectures

La préservation des arts et du patrimoine traditionnels est le principal objectif assigné à la première édition du Salon national des arts et patrimoine, qui se déroule depuis samedi dans la commune de  Timizart (30 km au nord-est de Tizi-Ouzou) en présence de 80 artisans issus  d'une quinzaine de wilayas. 
Organisée par l'association culturelle des arts traditionnels et patrimoine Tigmi, en collaboration avec l'Assemblée populaire (APC) de Timizart et l'Assemblée populaire de wilaya (APW), les Directions de la culture et de la jeunesse et des sports ainsi que la Chambre de l'artisanat et des métiers. Cette manifestation s'étalera jusqu'à aujourd’hui 8 août. 
Quatre-vingts artisans, issus d'une quinzaine de wilayas du pays, dont  Médéa, Mila, Sidi Bel-Abbès, Béchar, Boumerdès, Béjaïa, Alger, Adrar et Tamanrasset, ont pris part à ce Salon. 
Au programme, une exposition d'objets traditionnels représentant les spécificités des diverses wilayas participantes, l'animation culturelle et des activités pratiques liées au patrimoine organisées en soirée. 
«Notre principal objectif est de permettre la sauvegarde des arts et du riche patrimoine de notre pays qui aura, à l'occasion de ce Salon, une opportunité de se perpétuer et de se renouveler à travers la rencontre entre artisans et le brassage des spécificités artistiques des différentes  régions», a indiqué Bahmane Ferhat, président de l'association organisatrice.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 16-07-2019

Des gendarmes chez Houda Feraoun

Dans les couloirs du ministère de la Poste et des Télécommunications, on ne parle plus que de la récente visite de gendarmes au siège du département de Houda Feraoun. Les gendarmes auraient remis aux services du

2

Actualités 11:00 | 16-07-2019

MARCHÉ PARALLÈLE DE LA DEVISE
L’euro repart à la hausse

Le taux de change de l’euro au marché noir connaît des perturbations ces derniers jours. Après une inattendue et importante baisse enregistrée il y a deux semaines, ce taux a repris une tendance vers la hausse au square Port-Saïd à Alger, «bourse» informelle