Rubrique
Culture

Hommage Sadek Djemaoui : quarante ans en musique

Publié par R.C
le 19.08.2018 , 11h00
191 lectures

Un spectacle musical a été animé  à  Alger par Sadek Djemaoui et son groupe «El Bahara» revisitant le riche  répertoire de cette troupe devant un public composé essentiellement  d'enfants de plusieurs villes du Sud, en colonie de vacance à Alger.  
Organisé par le ministère de la Culture et l'Office Ryadh El-Feth (Oref),  ce spectacle se veut un hommage à l'interprète de Djibouha Ya Louled  pour l'ensemble de sa carrière qui compte une quarantaine d'années de  scène. 
Menée par Sadek Djemaoui, la troupe «El Bahara» a revisité les anciens  succès du groupe dont Djibouha Ya Louled, Choukrane Ya Oustadi, en plus  d'interpréter de nouvelles compositions dont Djazaïr Mouahada (Algérie  unie), ou encore Dans les yeux d'un enfant. Présent à ce spectacle jeudi, le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, a rendu  hommage au «chanteur des valeurs algériennes» qui a toujours véhiculé un  message «profondément éducatif». 
Le ministre de la Culture a également annoncé la préparation d'un  «festival dédié au chant marin», prévu pour l'été prochain et qui sera  chapeauté par Sadek Djemaoui.  
Né en 1947 à Boumerdès, Sadek Djemaoui, musicien et chanteur autodidacte,  a commencé sa carrière dans les rangs des scouts avant de créer le groupe  «El Bahara», en 1975. 
Ce groupe connaît le succès au début des années 1980  avec sa chanson pour l'équipe nationale de football, qualifiée pour la  première fois de son histoire à une phase finale de coupe du monde en 1982.  Le chanteur avait reçu en 2014 une distinction de l'Unicef récompensant  son engagement pour la défense des droits de l'enfant.  Le répertoire du groupe compte aujourd'hui une vingtaine d'albums.  

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 13-07-2019

Selon les communiqués de la justice
Ouyahia recevait des pots-de-vin des hommes d’affaires

Apprenant la nouvelle de son incarcération, le 12 juin dernier, Ahmed Ouyahia ignorait, sans doute, que son entrée en prison ne

2

Actualités 11:00 | 14-07-2019

COMMENT OUYAHIA, SELLAL ET CONSORTS VIVENT LEUR DÉTENTION
Les mystères d’El-Harrach

Le séjour carcéral des anciens ministres et hauts responsables détenus à la prison d’El-Harrach est l’un de ces «mystères» que les Algériens tentent continuellement de percer depuis un moment. Aux interrogations qui reviennent de manière régulière sur les réseaux sociaux, s’ajoutent