Voir Tous
Rubrique
Faits divers

Intoxication au monoxyde de carbone 17 personnes sauvées d’une mort certaine à Mécheria

Publié par B. Henine
le 14.11.2019 , 11h00
550 lectures

Dix-sept personnes, victimes d’intoxication au monoxyde de carbone, ont été sauvées d’une mort certaine par les éléments de la Protection civile de Mécheria. 
Les victimes, qui ont été évacuées in extremis à l’EPH de la ville dans la nuit du 12 novembre – à intervalle de deux heures — ont été retrouvées à même le sol dans leur domicile (cinq membres d’une même famille à Haï-el-Hana et 12 autres à Haï-Belkhadem-Ramdane), asphyxiées suite aux émanations de monoxyde de carbone. Fort heureusement, le drame a été évité de justesse, grâce au SOS et l’intervention rapide des secouristes. C’est ce qu’a indiqué la Protection civile de Naâma.  
Notons, enfin, que malgré les campagnes tous azimuts de sensibilisation et de prévention menées çà et là par les éléments de la Protection civile, de Naftal, de la Sonelgaz, et autres associations, contre le tueur silencieux, l’on enregistre, malheureusement, chaque année, des chiffres alarmants des victimes asphyxiées par les fuites de gaz, dues à la mauvaise utilisation des appareils fonctionnant au gaz, notamment les chauffages et chauffe-bain, qui provoquent, dans la plupart du temps, une mort certaine.
B. Henine

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Reportage 06:00 | 23-05-2020

Alger-Tizi Ouzou-Boumerdès : Balade historique et touristique
Les Français ont fait pire que les Turcs (10e Partie)

L’itinéraire reliant Tigzirt et Dellys, par le littoral, est tout simplement féerique. Les 26 km séparant les deux cités antiques sont, pour le moment, épargnés par le béton. La balade ne se raconte pas, elle se vit. Un

2

Actualités 06:00 | 23-05-2020

ORAN
Le virus se propage de plus en plus parmi les familles

Selon l’OMS, on considère que le virus du Covid-19 a une capacité de contagion particulière. Une personne atteinte va en moyenne contaminer 2,3 personnes non malades, expliquait ce jeudi le docteur Youcef Boukhari, chef