Rubrique
Faits divers

Aïn Defla Triste record

Publié par Karim. O.
le 06.09.2018 , 11h00
488 lectures

Il semble que les campagnes incessantes de sensibilisation des conducteurs à longueur d’année aient échoué et les statistiques communiquées par la Direction de la Protection civile viennent étayer ce constat.
Selon cette source durant les 8 premiers mois de l'année 2018, il a été enregistré 867 accidents qui se sont produits sur le réseau routier, tous segments confondus, et le bilan est des plus lourds puisqu'ils ont fait 1 156 blessés et 55 décès dont 40 durant le semestre écoulé.
C'est le mois d'août qui vient de s'achever qui a été le plus meurtrier, et qui classe la wilaya de Aïn Defla à la tête de ce macabre podium. En effet, durant ce mois, il a été enregistré 122 accidents qui ont fait 160 blessés et 10 morts.
Il est quand même juste de noter que toutes ces victimes ne sont pas à mettre sur le compte des conducteurs de la wilaya de Aïn Defla puisqu'elle est traversée par un segment de 104 km d'autoroute et est un nœud de communications de 3 grandes routes nationales à savoir la RN4 Alger-Oran, la RN14 vers Tissemssilt, et la RN 18 vers Médéa, des axes où le trafic tend à s'intensifier d'année en année. Durant les 8 premiers mois de cette année, sur ces trois RN, il a été enregistré pas moins de 50 accidents, sur l'autoroute 230 accidents, sur les CW 141 accidents, sur les CC (chemins communaux) 139 accidents et sur la voie ferrée, 5 accidents.
A noter que tous ces accidents ont eu pour origine la défaillance des conducteurs qui ne respectent pas le code de la route.
Pour avoir une idée de la folie des conducteurs, il faut voir les fous du volant dans les incessants cortèges nuptiaux de jour comme de nuit sans que personne vienne rappeler aux conducteurs les règles les plus élémentaires de prudence pour eux-mêmes et pour tous les usagers de la route.
Karim O.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 08-11-2018

Zoukh irrite des ministres

Plusieurs ministres du gouvernement Ouyahia n’ont pas manqué de se plaindre du traitement «sélectif» que leur réserve le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh. Si, comme l’exige

2

Actualités 11:00 | 11-11-2018

ANP
Vers la fin du cumul des fonctions au sein de l’armée

C’est sur instruction personnelle directe de Abdelaziz Bouteflika que les cinq généraux-majors et le colonel des services, détenus depuis le 14 octobre à la prison militaire de Blida, ont été libérés le 5 novembre