Rubrique
Monde

Tunisie 2 policiers attaqués au couteau près d'une synagogue

Publié par Agence
le 16.05.2018 , 11h00
346 lectures

Un homme de 45 ans a été arrêté hier à Tunis après avoir attaqué à coups de couteau une patrouille de police près de la synagogue de Tunis, sans faire de blessé, a indiqué le ministère de l'Intérieur.
Des cordons de sécurité supplémentaires ont été déployés aux alentours de la synagogue après l'attaque survenue en fin de matinée.
L'homme, originaire d'un quartier populaire de la périphérie de Tunis, la cité Ettadhamen, n'a pas de casier judiciaire, a précisé le colonel Walid Ben Hkima, porte-parole de la Sûreté nationale.
Maîtrisé et arrêté par l'officier et l'agent qu'il avait tenté de poignarder, il est actuellement entendu par les services anti-terroristes, a précisé le ministère dans un communiqué. Une enquête a été ouverte afin de déterminer son mobile et son appartenance éventuelle à des groupes extrémistes. La Tunisie demeure sous état d'urgence depuis une série d'attentats terroristes meurtriers en 2015, mais la situation sécuritaire s'y est nettement améliorée ces deux dernières années.
Plusieurs milliers de personnes ont participé début mai au traditionnel pèlerinage juif de la Ghriba, dans la plus ancienne synagogue d'Afrique sur l'île de Djerba, confirmant un regain d'affluence après des années marquées par l'insécurité. Mais en dépit d'un affaiblissement des groupes terroristes, des incidents récurrents continuent à se produire.
Début novembre 2017, deux policiers en faction devant le Parlement avaient ainsi été poignardés par un Tunisien originaire du même quartier, un jeune homme radicalisé selon les autorités, et l'un des policiers avait succombé à ses blessures peu après.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 15-08-2018

Mesure d’expulsion

Un diplomate arabe en poste à Alger vient de faire l’objet d’une mesure d’expulsion, a-t-on appris de sources fiables. La décision des autorités algériennes aurait été prise suite à une «affaire de mœurs», expliquent nos sources, en ajoutant que

2

Périscoop 11:00 | 13-08-2018

Voyageurs, à vos poches !

Les Algériens voyageant à l’étranger pourraient être soumis à une taxe spécifique dès l’année prochaine, rapportent des initiés. En effet, à en croire ces sources, l’option d’une «taxe frontières» qui pourrait toucher,