Voir Tous
Rubrique
Monde

Serval, Barkhane Les effets pervers des interventions militaires au Sahel

Publié par R. I.
le 17.06.2021 , 11h00
120 lectures

La stratégie d’élimination des chefs terroristes a plutôt accentué l’insécurité qui s’est étendue sur tout le Sahel. Depuis 2013, les violences n’ont cessé d’augmenter dans la région.
Plus de huit années se sont écoulées depuis le 11 janvier 2013 et l’annonce par la France de son entrée en guerre au Mali, « à la demande des autorités » locales. Les objectifs de l’intervention reposaient alors, selon François Hollande, sur un triptyque simple : donner un coup d’arrêt aux groupes djihadistes qui contrôlent le nord du pays et « menacent », depuis la prise, un jour plus tôt, de la ville de Konna, de fondre vers le Sud, « sécuriser Bamako, où nous avons plusieurs milliers de ressortissants » et « permettre au Mali de recouvrer son intégrité territoriale ». 
Huit ans plus tard, alors qu’Emmanuel Macron a annoncé, jeudi 10 juin, « la fin de l’opération Barkhane », les buts de guerre sont loin d’être atteints. Une fois dissipé le mirage initial d’une intervention de courte durée – l’on affirmait avec assurance côté français que celle-ci serait « terminée au plus tard en avril 2013 » –, l’opération Serval est devenue Barkhane en août 2014. 
La mission a alors été élargie à cinq pays – Mali, Mauritanie, Niger, Burkina Faso et Tchad – et les effectifs portés progressivement de 3 000 à plus de 5 100 soldats. Mais pour quels résultats ? Effet pervers de la pression militaire exercée sur les groupes terroristes, leur présence s’est étendue bien au-delà des confins désertiques du Nord malien. Les zones rurales du Burkina Faso ou de l’ouest du Niger vivent désormais largement sous leur contrôle. Le nord de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Togo, du Bénin, l’est du Sénégal sont aujourd’hui dans leur point de mire.
R. I.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 31-07-2021

FACE À LA DÉGRADATION DE LA SITUATION SANITAIRE
Flambée des prix des tests anticovid

Alors que le variant Delta progresse et que le recours aux tests de dépistage dévient nécessaire, les laboratoires d’analyses médicales ne trouvent rien de mieux que d’augmenter les tarifs. Sous d’autres cieux, les pouvoirs

2

Pousse avec eux 11:00 | 29-07-2021

Les «phalanges algériennes de Sion» et leur merchandising autour de MBS !

Et ils reviennent à la charge ! Et ils ne lâchent rien ! En même temps, c’est de bonne

3

BILLET (PAS) DOUX 11:00 | 29-07-2021

Tunisie : fin de toutes les illusions !

4

Périscoop 11:00 | 01-08-2021

Où sont passés les 7 000 litres d’oxygène ?

5

BILLET (PAS) DOUX 11:00 | 31-07-2021

La prémonition de Boussad Abdiche