Voir Tous
Rubrique
Monde

PÉTROLE Les États-Unis ne négocient pas avec l'Arabie et la Russie

Publié par Agence
le 06.04.2020 , 06h00
1085 lectures

La Maison Blanche ne mène pas de négociations avec l’Arabie saoudite ou la Russie en vue d’un accord sur une réduction de l’offre de pétrole, et a dit souhaiter que les deux pays parviennent eux-mêmes à un accord, a indiqué vendredi le secrétaire américain à l’Énergie lors d’une conférence téléphonique.
Dan Brouillette s’est entretenu avec des producteurs de pétrole indépendants et d’autres membres de l’industrie pétrolière peu après que le président américain Donald Trump a rencontré à la Maison Blanche des dirigeants des principales compagnies américaines du secteur pour discuter de la chute des prix qui menace leurs activités.
Le secrétaire américain à l’Énergie a indiqué que la Maison Blanche encourageait Riyad et Moscou à trouver un accord, et a ajouté que Donald Trump estimait qu’un accord pourrait être trouvé dans les prochains jours.
Des représentants de la Maison Blanche ont aussi déclaré lors de cette conférence téléphonique que Donald Trump avait demandé à son administration de trouver des moyens permettant d’améliorer les liquidités du secteur énergétique, a dit la source.
L’OPEP+ et ses alliés cherchaient à conclure un accord sur une réduction sans précédent de l’offre mondiale de pétrole équivalant à 10% de la demande globale.
Mais, la réunion prévue lundi pour débattre de cette option et calmer les marchés, a été reportée «sine die», avait annoncé samedi Moscou.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Femme Magazine 06:00 | 02-06-2020

Bien-être
3 Remèdes naturels efficaces contre la transpiration

L’été arrive et on a tendance à transpirer davantage. Cependant, la transpiration excessive peut être très désagréable et même gênante. Voici comment lutter contre la transpiration de manière naturelle.

2

Actualités 11:00 | 04-06-2020

Les avocats réclament la présence de Bedoui et Saïd Bouteflika au procès de Hamel
L’ombre des grands absents

L’ombre des absents plane lourdement dans la seconde partie du jugement de Hamel et de ses trois fils. En dépit de l’insistance du collectif de défense des prévenus, Saïd Bouteflika et Nourredine Bedoui n’ont pas comparu durant les deux