Voir Tous
Rubrique
Pousse avec eux

Cette diplomatie dézédienne qui dérange furieusement son altesse Pegasus 6 !

Publié par Hakim Laâlam
le 04.08.2021 , 11h00
4013 lectures

Par essence, et même par essence de contrebande, je me méfie toujours des gens qui tendent d’abord l’oreille, pour te tendre…

… la main, ensuite !

Ils me font sourire jaune, les cousins d’ici qui disent « mais qu’est-ce qu’on en a à faire de la Tunisie et des bouleversements qui s’y déroulent en ce moment ? Occupons-nous de notre tambouille ! » Moi, je veux bien, mais ce n’est pas à moi qu’il faut la chanter cette chanson. Bredouillez-en le refrain au Frère Erdogan. À quelle vitesse il s’est rendu en Tunisie, le Président turc ! Pas folle la guêpe islamiste ! Elle a tout de suite vu le danger pour le califat de perdre en route son p’tit Ghannouchi. Eh ouais ! Ils sont comme ça, les Frères ! Ils bossent. S’il faut que le boss descende dans l’arène, il y va 
Recep ! Il n’hésite pas à mouiller le costard et à susurrer aux oreilles de Kaïs Saïed tout le bien qu’il voit dans un retour rapide à la « normalité » en Tunisie. Et nous, ici, nous devrions rester les bras croisés et nous occuper de ce qui se passe de ce côté-ci des frontières ? Mais y a plus de frontières, cousin ! Ou alors, c’est que tu n’as rien compris au nouveau monde et à ceux qui, couteaux en mains, en découpent de larges parts pour se les partager. Ce qui m’amène à ces noms d’oiseaux que les mêmes cousins locaux balancent à la figure de Lamamra, notre chef de la diplomatie. « Résidu de 
Içaba ! » Ou encore « figure du bouteflikisme ». Ou encore « on ne peut pas faire du neuf avec du vieux puisé dans le clan ». Ah les raccourcis ! Et surtout, ah ! les dégâts tragiques provoqués par le calamiteux « Yetnahaw gaâ ». Non, cousin ! On ne les enlèvera pas tous ! Ou alors, c’est qu’il ne resterait plus grand monde en Dézédie. Ou alors, il faudrait que nous disparaissions tous, en premier ceux qui, vingt ans durant, ont fermé leur gueule, ont baissé la tête, courbé l’échine et n’ont découvert la parole « révolutionnaire » qu’à partir du 22 février. Trop fastoche ! Tellement confortable ! Lamamra est une pointure. Et le dressing est tellement vide de chaussures adéquates et de bonnes pointures que lorsqu’on en tient une, on ne la lâche plus d’une semelle ! Surtout pas lorsque ceux qui prônent de se débarrasser de Lamamra sont d’abord et avant tout l’armée de mouches employée par le Commandeur des Écoutes, son altesse Pegasus 6 ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Contribution 11:00 | 26-09-2021

L’université face à ses véritables défis

Force est de reconnaître que l’université algérienne ne laisse pas indifférent. Nombre de fois décriée, mais souvent louée, elle fait face à une kyrielle de défis qui contrastent dans le même temps avec autant

2

Actualités 11:00 | 27-09-2021

FACE AUX PROVOCATIONS MAROCAINES
Les mesures que pourrait prendre Alger

Après le gaz naturel, la fermeture de l’espace aérien et le bouclage hermétique de sa frontière nord-ouest, l’Algérie pourrait prendre de nouvelles mesures contre le Maroc dans le sillage de la rupture de ses relations avec son voisin. Des mesures qui pourraient être

3
4

Soit dit en passant 11:00 | 27-09-2021

Interdire, affamer, pendre, raser…

5

Soit dit en passant 11:00 | 25-09-2021

Avoir le minaret aux trousses