Rubrique
Régions

CHLEF 1 kg de kif traité et un lot de psychotropes saisis

Publié par Karim. O.
le 17.03.2018 , 11h00
115 lectures

Selon des sources policières, la brigade de lutte contre le trafic de drogue de la Sûreté de wilaya de Chlef a mené des investigations durant la semaine écoulée qui ont permis la saisie de 1kg de résine de cannabis et un lot important de comprimés psychotropes.
Le traitement de cette affaire a conduit à l’interpellation de 24 individus impliqués dont 9 ont été inculpés, placés en détention provisoire et incarcérés par le juge d’instruction du parquet de Chlef en charge du dossier. Toujours selon des sources policières, les services de la police judiciaire de la Sûreté de wilaya de Chlef ont, depuis le début du mois de février dernier, traité 28 affaires ayant trait à des crimes et délits dont 10 affaires d’atteinte à des personnes, dans lesquelles 21 individus sont impliqués. Dans le domaine de la lutte contre la cybercriminalité, la PJ a eu à traiter 3 affaires dans lesquelles 4 personnes étaient mises en cause et impliquées.
La Brigade chargée de la lutte contre les crimes économiques, quant à elle, a traité 15 affaires dans lesquelles 33 personnes sont impliquées.
L’ensemble des individus mis en cause dans ces 28 affaires ont été déférés au parquet et vont être jugés pour les charges dont ils sont accusés.
Karim O.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 22-09-2018

ALGER-PARIS
Nouvelles tensions diplomatiques

Irritée par les comportements de Paris, Alger a, à l'évidence, décidé de ne plus rester les bras croisés. Entre les deux capitales, la tension est désormais très perceptible, et l'Algérie est quant à elle bien décidée à crever l'abcès lors de la réunion de la Comefa qui

2

Actualités 11:00 | 23-09-2018

ALGÉRIE-FRANCE
Les clefs de cette nouvelle crise

Même si elle ne s’exprime pas encore officiellement, la colère gronde à Alger en raison des récents évènements survenus avec Paris. Le retrait des policiers chargés de la surveillance de notre représentation en France et les «révélations» de l’ancien ambassadeur français en Algérie ont jeté un froid sans précédent et soulevé un certain nombre d’interrogations. Dans ce contexte, la sortie médiatique de Bernard Bajolet est perçue comme l’un des faits les plus retentissants compte tenu de la quantité