Rubrique
Régions

RELIZANE Plus de 300 agents de la voirie mobilisés pour la campagne de nettoyage

Publié par A. Rahmane
le 28.08.2018 , 11h00
45 lectures
Alors que l’on entame la rentrée sociale avec concomitamment l’important événement de la reprise des études scolaires, l’entreprise du CET de la wilaya, à Relizane a lancé, à travers les cités et quartiers, une grande campagne de nettoyage et de collecte d’ordures ménagères et autres «objets hétéroclites» que citoyens, entrepreneurs privés et autres organismes publics en charge de certains travaux «omettent» de débarrasser, une fois leur mission terminée.
Aussi, pour mener à terme cette opération d’envergure, selon M. Benhadj Djelloul Mustapha, responsable de la dite structure, d’importants moyens matériels tout autant qu’un nombre conséquent d’agents ont été mobilisés, ce qui devrait permettre de mener à bon port l’initiative et redorer, après quelques semaines d’engourdissement, en dépit des grandes chaleurs, une ville qui gagnerait à voir pérenniser ce type d’actions de salubrité.
Aujourd’hui, l'état des lieux a atteint un degré d'alerte qui nécessite la mobilisation de plus de 300 travailleurs pour remédier à une situation qui requiert l'effort de tous. Et si les services de la wilaya et de l'APC de Relizane sont les premiers engagés dans cette opération, ils n’ont pas manqué de faire appel à «l’effort» des associations de quartiers, chargées de sensibiliser les citoyens, jeunes et moins jeunes, pour qu’ils observent les règles de civisme et veillent également à la préservation et la protection de l'environnement. L'opération, après la nouvelle ville Adda-Benada et Satal, se poursuivra, durant les samedis, afin de redorer le visage de l’ex-Antique Mina ajoute notre interlocuteur.
A. Rahmane

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 11-11-2018

ANP
Vers la fin du cumul des fonctions au sein de l’armée

C’est sur instruction personnelle directe de Abdelaziz Bouteflika que les cinq généraux-majors et le colonel des services, détenus depuis le 14 octobre à la prison militaire de Blida, ont été libérés le 5 novembre

2

Actualités 11:00 | 10-11-2018

AUDITIONNÉ À TROIS REPRISES PAR LE JUGE D’INSTRUCTION
Comment se défend «El-Bouchi»

Au tribunal de Sidi-M’hamed d’Alger, les apparitions de Kamel El-Bouchi, de son vrai nom Kamel Chikhi, ne font plus l’évènement. Même le dispositif mis en place aux alentours de la bâtisse se fait désormais plus léger qu’à l’habitude et attire, par conséquent, beaucoup moins le regard