Rubrique
Régions

RELIZANE Plus de 60 vétérinaires mobilisés

Publié par A. Rahmane
le 18.08.2018 , 11h00
44 lectures

Ce sont au total 65 vétérinaires qui ont été mobilisés pour procéder, si besoin est, au contrôle du mouton du sacrifice consacrant le rite d’Abraham dans le cadre de la prévention contre les risques du kyste hydatique.
Ils vont répondre aux attentes des habitants des trente-huit communes de la wilaya s’ils venaient à exprimer un quelconque doute concernant la santé du mouton.
Des moyens de locomotion seront mis à la disposition des vétérinaires, ainsi que des points fixes pour faciliter les opérations de contrôle du mouton du sacrifice après son abattage. L’inspection vétérinaire de la wilaya avait, rappelle-t-on, mobilisé ses troupes depuis l’ouverture des 34 points de vente du mouton de l’Aïd el-Adha dans le cadre de la prévention contre les maladies susceptibles d’être décelées au niveau du cheptel ovin proposé à la vente.
Le kyste hydatique est une maladie parasitaire due aux œufs d’un ténia. Il se transmet par l’ingestion d’aliments contaminés par les déjections d’un chien porteur, lui-même infecté après avoir mangé des viscères d’un herbivore infecté. Une fois l’œuf éclos au niveau de l’estomac, l’embryon migre vers le foie, peut aller vers les poumons, voire plus rarement un autre organe et forme un kyste hydatique.
L’hydatidose, une fois identifiée, doit être traitée par chirurgie ou par une technique appelée ponction aspiration, selon les médecins. C’est pour cela que la vigilance est recommandée à l’occasion du sacrifice du mouton de l’Aïd el-Adha.
Le contrôle vétérinaire des bêtes abattues pour la circonstance est nécessaire. Cependant, au cas où le contrôle vétérinaire serait impossible, il faut savoir que si les abats (foie, poumons et autres viscères du mouton) sont contaminés, ils portent des boules d’eau.
A. Rahmane

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 11-11-2018

ANP
Vers la fin du cumul des fonctions au sein de l’armée

C’est sur instruction personnelle directe de Abdelaziz Bouteflika que les cinq généraux-majors et le colonel des services, détenus depuis le 14 octobre à la prison militaire de Blida, ont été libérés le 5 novembre

2

Actualités 11:00 | 10-11-2018

AUDITIONNÉ À TROIS REPRISES PAR LE JUGE D’INSTRUCTION
Comment se défend «El-Bouchi»

Au tribunal de Sidi-M’hamed d’Alger, les apparitions de Kamel El-Bouchi, de son vrai nom Kamel Chikhi, ne font plus l’évènement. Même le dispositif mis en place aux alentours de la bâtisse se fait désormais plus léger qu’à l’habitude et attire, par conséquent, beaucoup moins le regard