Rubrique
Régions

AÏN-TÉMOUCHENT Séminaire régional sur l'adaptation du livre avec les nouveaux programmes

Publié par Salah Belkallouche
le 11.07.2018 , 11h00
61 lectures
L'Institut national spécialisé de formation des cadres de l'éducation de Aïn-Témouchent a abrité, ce lundi 9 juillet, un séminaire régional regroupant 17 wilayas de l'ouest du pays représentées par plus de 120 inspecteurs de différentes matières des paliers primaire et moyen, et ce, pour débattre l'adaptation des manuels scolaires de la 5e année primaire et la 4e année moyenne.
Ce séminaire est encadré par des inspecteurs centraux du ministère de l'Education nationale à l'instar de MM. Azayez Hocine Tayri pour la langue anglaise, Abbès Moussa pour la langue française, Araab Aziz et Madame Ayad Malika chargée des matières scientifiques. Ce séminaire est une feuille de route pour les nouveaux professeurs en vue d'un accompagnement efficace dans l'accomplissement de leur tâche et les différents plans assignés (plans annuels, l'évaluation continue et plan pédagogique) qui constituent des outils méthodologiques permettant l'amélioration de l'assimilation et un enseignement de qualité.
Le but de ce séminaire, comme l'a souligné l'inspecteur de la pédagogie générale, M. Daas, est d'informer les inspecteurs des nouveautés et des réformes entreprises par le ministère de tutelle pour des échéances allant jusqu'à 2030. Des travaux d'atelier ont été organisés après l'allocution d'ouverture du séminaire. Ces travaux concernaient les langues étrangères, les sciences, la langue arabe et l'histoire géographie et encadrés par des inspecteurs centraux du ministère de l'Education nationale.
S. B.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Soit dit en passant 11:00 | 20-09-2018

Tous ont combattu ! Qui a trahi ?

Est-ce que l’une ou l’un d’entre vous comprend par quel miracle l’Algérie continue à nous

2

Actualités 11:00 | 22-09-2018

ALGER-PARIS
Nouvelles tensions diplomatiques

Irritée par les comportements de Paris, Alger a, à l'évidence, décidé de ne plus rester les bras croisés. Entre les deux capitales, la tension est désormais très perceptible, et l'Algérie est quant à elle bien décidée à crever l'abcès lors de la réunion de la Comefa qui