Rubrique
Soit dit en passant

D’est en ouest, le pouvoir au masculin !

Publié par Malika Boussouf
le 05.09.2018 , 11h00
2374 lectures

Il y en a qui n’aiment pas qu’on leur rappelle ce qu’ils sont en réalité. Ils n’aiment pas qu’on leur fasse remarquer qu’ils sont un pan important de cette jeunesse qui n’est bonne à rien. 
Une catégorie sociale qui, faute de savoir en concrétiser un minimum, s’interdit le moindre rêve à l’exception de celui qui lui dicte de s’accomplir en dominant la femme que sa mère aura choisie pour lui. Si possible à son image et selon ses propres critères. Subjectifs à tous points de vue. 
J’ai eu du mal, mais j’ai regardé la vidéo dont j’ai déjà parlé jusqu’au bout. Pour râler un bon coup sur ce qui empêche une société aussi malade que la nôtre d’entrevoir la lumière. Une fois la vidéo visionnée, vous vous demandez ce qui a bien pu se passer dans la tête et des journaleux et de cet échantillon bas de gamme censé illustrer les pratiques en vogue dans un pays qui s’enfonce dans un conservatisme aussi prometteur que le nôtre. Là où  les sœurs et la mère sont en grande partie responsables de la dérive  et où elles entretiennent des exigences auxquelles les mâles en exercice ne doutent pas de trouver un écho. 
D’est en ouest, ils se fendent des mêmes mots. Certains pensent qu’en parler leur fait une publicité qu’ils ne méritent pas et qu’écrire à leur propos contribue à flatter des certitudes meurtrières.
 A chacun de faire sa part dans cette Algérie où laisser passer ces appels à la régression relève désormais de l’ordinaire. Pas question de faire l’impasse sur ces encouragements à enfoncer le pays dans un raisonnement des débats et des échanges dangereux pour la survie d’une nation qui, quoique livrée à elle-même, fait de son mieux pour ne pas avaler la gorgée d’eau qui lui sera fatale. 
Pathétiques ! Ils sont pathétiques tous ces jeunes qui ne fichent rien de leur vie et osent pourtant poser leurs conditions, et pas des moindres, qui leur feraient consentir à offrir leur couche à une femme. Oui ! C’est bien à cela qu’ils pensent en affirmant qu’ils n’épouseront pas celles qui ne sauront pas trimer pour ressembler sans conditions à celles qui auront consacré leur vie à dresser leur estomac à la servitude féminine et au désamour. 
M. B. 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 22-09-2018

ALGER-PARIS
Nouvelles tensions diplomatiques

Irritée par les comportements de Paris, Alger a, à l'évidence, décidé de ne plus rester les bras croisés. Entre les deux capitales, la tension est désormais très perceptible, et l'Algérie est quant à elle bien décidée à crever l'abcès lors de la réunion de la Comefa qui

2

Périscoop 11:00 | 24-09-2018

Tliba, persona non grata au FLN

Le célèbre député de Annaba, Baha-Eddine Tliba, est décidément persona non grata au FLN. Lors de la réunion des mouhafedhs tenue samedi dernier au Mouflon d’Or à Alger, le SG du FLN apercevant Tliba dans les alentours lui envoya un