Rubrique
Soit dit en passant

En attendant le triomphe !

Publié par Malika Boussouf
le 20.07.2019 , 11h00
1555 lectures

Au moment où je transmettais ce billet à la rédaction, je ne savais pas si l’équipe nationale, qui n’était pas encore sur le terrain, allait remporter la Coupe et offrir au pays le triomphe qu’il méritait et espérait fiévreusement. J’écrivais à un moment où tous mes compatriotes croisaient les doigts en espérant vivre, au-delà du Hirak et des marches hebdomadaires, ce bonheur particulier que seuls les succès footballistiques, comme celui que tout un pays attendait, savent engendrer. Dans le «tout un pays», je pensais aux femmes qui, contaminées et gagnées au rythme des prières qui se disaient à voix haute ou en silence, attendaient de rejoindre la fête.  
Il ne se passe pas un jour sans que je pense à celles qui illuminent nos rues par leur présence colorée ! Ces jeunes femmes qui n’hésitent jamais à donner de leur temps, de leur énergie et à témoigner de leur forte capacité à s’engager dès que la situation l’exige qu’elles accourent à son secours. Un jour, un lecteur m’a fait un joli message. Lorsqu’un écrit m’émeut, je le garde précieusement. Je sais, au fond de moi à quelle occasion je vais le ressortir. Comme c’était le cas ce jour-là. 
Pour m’aider à mieux patienter, à mieux gérer mes émotions. Dans la fièvre qui couvait en attendant une victoire que j’appelais de tous mes vœux, des mots juste pour vous mesdames ! 
«Merci pour le bonheur que vous déversez sur la platitude ambiante de mon existence. Merci à toutes les rebelles qui combattent l’arriération mentale,  l’autoritarisme, le dirigisme et le néofascisme. Merci à toutes ces femmes qui lancent des youyous à gorge déployée ! Des youyous qui galvanisent le vieux retraité que je suis ! Des youyous qui extirpent la peur ! Des youyous qui me donnent des ailes ! Des youyous qui m’invitent à lever la tête, à regarder, droit dans les yeux, les usurpateurs des libertés individuelles et collectives, les assassins de l’espoir. Nous bâtirons ce pays avec la volonté de fer que vous nous insufflez. Femmes de mon pays, votre volonté est contagieuse, votre bravoure est honorable, votre combat est juste, légitime, admirable ! Je vous aime. Je vous vénère. Je vous admire. Je vous respecte.» 
M. B.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 05-12-2019

Sellal au juge :
«J’ai signé sans savoir ce que je signais»

Second arrivé à la barre, Abdelmalek Sellal a répondu à toutes les questions qui lui étaient posées d’une voix inaudible. Contrairement à Ouyahia, son audition a duré moins de temps. Elle a porté sur les avantages accordés aux hommes d’affaires dans l’automobile mais également le financement occulte de la campagne électorale de Abdelaziz Bouteflika.

2

Périscoop 11:00 | 03-12-2019

Débarquement diplomatique chez Mihoubi

Le candidat du RND à la présidentielle du 12 décembre prochain Azzedine Mihoubi consacrera la journée d’aujourd’hui, mardi, à une série d’audiences qu’il prévoit avec de nombreux ambassadeurs. Entre autres, les ambassadeurs