Rubrique
Actualités

SELON LE PR AGRONOME FOUAD CHAHAT : «Il n’y a jamais eu de stratégie pour l’agriculture»

Publié par Ilhem Tir
le 12.06.2019 , 11h00
757 lectures

Le professeur en agronomie et ancien directeur de l’INRA (Institut national de recherche en agronomie), Fouad Chahat, a noté l’inexistence d’une stratégie claire et stable pour le secteur agricole et que les tentatives d’activer les conseils interprofessionnels de filières ont toutes échoué.
Le constat a été fait à l’occasion de son passage à l’émission Invité de la Rédaction de la Chaîne 3 qui a coïncidé hier avec le lancement officiel de la période des moissons. Un constat amer qui fait état d’une faiblesse des investissements dans le domaine agricole, d’où la dépendance de l’extérieur et une facture globale des produits alimentaires qui dépasse annuellement les 8,5 milliards de dollars dont 50% sont consacrés aux céréales.
Cette dépendance n’est malheureusement pas liée au phénomène de rétrécissement des superficies céréalières car selon l’économiste, les superficies sont restées durant de longues années «stagnantes», se situant, dit-il, autour de 3 millions d’hectares ensemencés chaque année. Il s’agit plutôt de l’absence de stratégie pour le secteur car, il n’y a eu qu’une réflexion autour du développement de l’agriculture «une démarche qui avait débouché sur un premier plan mais à partir de 2013-2014, on a gardé uniquement le principe des objectifs de court terme», a-t-il souligné.
L’agronome a expliqué que les terres agricoles existantes sont réservées pour une bonne partie à la production de blé dur et de blé tendre ( environ 2 millions d’hectares), le reste étant consacré à la culture d’orge et d’avoine. «Nous avons jusque-là des productions incertaines car dépendant des aléas climatiques, une situation permanente depuis près d’un siècle et qui ne peut que s’aggraver dans le futur étant donné les changements climatiques si des précautions nécessaires ne sont pas prises». La conséquence d’une absence de vision et l’emprise de l’administration agricole sur le secteur qu’elle est censée organiser et développer, ont été mises en évidence par l’expert qui signalera par la même occasion l’échec des tentatives d’activation des conseils interprofessionnels de filières. Ainsi, le problème de la non-définition d’une stratégie durable et ferme à laquelle s’ajoutent les nombreux changements à la tête du département ont perturbé les agriculteurs dont le nombre exact est ignoré. «Depuis le recensement général des agriculteurs de 2001, il n’y a eu aucun autre», a-t-il noté avant d’ajouter : «En 2019, le recensement n’est pas encore fait.» Combien d’agriculteurs en activité ? Personne ne saura répondre à cette question et selon l’intervenant «l’agriculture ne s’est toujours pas stabilisée, des suites notamment de la mise en œuvre du principe de la concession agricole». Une situation qui, d’après lui, a contribué à freiner l’investissement au bénéfice de cette activité, avec au final «des résultats mitigés».
Quant aux nombreuses subventions accordées annuellement au secteur , M. Chahat a indiqué «la moitié était utilisée, pour subventionner les produits de consommation et pour régler les factures d'importation de céréales et de poudre de lait, en particulier et ces subventions étaient toujours versées «aux mêmes agriculteurs», environ 15% du total des exploitants, c'est-à-dire ceux qui pouvaient présenter des garanties suffisantes pour pouvoir en bénéficier.
Pour l’expert, Il faut changer les démarches entreprises jusqu’à présent pour l’agriculture «nous avons des terres, plus de 8 millions d’hectares, il faut libérer les initiatives de la base et reprendre le renouveau rural mais d’une autre manière», a-t-il conclu.
Ilhem Tir

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 13-06-2019

IL A BÉNÉFICIÉ DE 250 MILLIONS DE DOLLARS DE CRÉDIT DE LA PART D’UNE BANQUE PUBLIQUE
Enquête sur un projet des Kouninef à Jijel

La brigade de recherche de la Gendarmerie nationale de Bab J’did à Alger a convoqué ces derniers jours un cadre de la Direction

2

Actualités 11:00 | 15-06-2019

Haddad et Tahkout font tomber Sellal et Amara Benyounès

Les évènements se sont accélérés de manière incroyable depuis mercredi. Deux anciens chefs de gouvernement et un ancien ministre et chef de parti ont été placés en détention en l’espace de quarante-huit heures. D’autres affaires liées

3
4
5

Pousse avec eux 11:00 | 13-06-2019

H’bal !