Voir Tous
Rubrique
Actualités

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DU 12 DÉCEMBRE L’Instance de Charfi entame ses missions

Publié par Mohamed Kebci
le 19.09.2019 , 11h00
660 lectures
Photo : Samir Sid

Aussitôt installée et ses 50 membres ayant prêté serment, ce mardi, l’Autorité nationale indépendante des élections a entamé son travail consistant à préparer le processus de préparation de l’élection présidentielle du 12 décembre prochain.
M. Kebci - Alger (Le Soir) - L’Autorité nationale indépendante des élections, fruit du dialogue mené par le défunt panel de médiation et de dialogue qu’avait coordonné Karim Younès, a entamé sa mission. Aussitôt installée dimanche dernier et ses 50 membres ayant prêté serment avant-hier, elle a élu domicile dans les locaux de la défunte Commission nationale de surveillance des élections, dissoute, pour rappel, par le président de la République déchu, quelques jours seulement avant son départ forcé sous la pression populaire.
Hier mercredi, les membres de l’Autorité se départageaient les commissions au nombre de sept, selon, affirme une source proche de l’instance, le profil des membres. C’est ainsi, par exemple, que la commission dédiée à la communication a été confiée au journaliste Ali Draâ. Toujours de même source, nous avons appris que des démarches ont été entreprises en direction des départements ministériels (intérieur, justice et affaires étrangères), autrefois en charge du processus électoral avant que la loi instituant cette Autorité et celle amendant la loi portant régime électoral, adoptées en fin de semaine écoulée, ne les en décharge, en vue du transfert de prérogatives.
Dans ce cadre, l’on a appris que le département de l’intérieur, des collectivités locales et de l’aménagement du territoire a déjà transféré ses prérogatives en matière électorale à la nouvelle autorité exclusivement dédiée aux élections avec mise sous sa tutelle, des fonctionnaires des communes en charge des bureaux des élections. Une autorité qui a également entamé la désignation de ses représentants au niveau des communes et des wilayas. Par ailleurs, les potentiels candidats à la candidature à l’élection présidentielle du 12 décembre prochain peuvent d’ores et déjà entamer l’opération de collecte des 50 000 parrainages d’électeurs au niveau de 25 wilayas au minimum avec 1 500 signatures par wilaya comme le recommande la loi portant régime électoral amendée. Ceci à la faveur de la disponibilité, depuis hier mercredi, au niveau de l’Autorité nationale indépendante des élections, des formulaires à parapher.
Dans une déclaration à la presse à l'issue de la prestation de serment de ses membres, avant-hier à la cour d’Alger, le président de l'Autorité a affirmé que l'activité de cette instance «obéit à des délais légaux et non politiques». Et à Mohamed Charfi d’ajouter que «le calendrier d'activités sera respecté, conformément aux délais et phases tracées par la loi. Les membres de l'Autorité sont tenus de respecter ces délais».
M. K.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 06:00 | 31-05-2020

L’Algérie, une menace stratégique pour le rêve d’expansion impériale du Makhzen

«Les relations avec le Maroc sont anormales (…), même si les relations entre les deux peuples sont exemplaires.» On doit cette définition en forme d’aphorisme à

2

Actualités 06:00 | 01-06-2020

LA MESURE CONCERNE LES AFFAIRES DE CORRUPTION DÉFINITIVEMENT JUGÉES
Les biens saisis seront vendus aux enchères

L’Algérie s’apprête à enclencher officiellement le processus de récupération de l’argent détourné par d’anciens hauts responsables impliqués dans des affaires de corruption. Dans cette première étape, le recouvrement doit atteindre les 13 milliards de DA. Cette somme équivaut au montant évalué des deniers dilapidés uniquement par

3

Périscoop 06:00 | 01-06-2020

Accords à revoir

4
5

Ici mieux que là-bas 06:00 | 31-05-2020

Sexe, métal, pastis et Hirak