Rubrique
Culture

Festival du Théâtre arabe 2020 La pièce GPS du TNA primée

Publié par R.C
le 19.01.2020 , 11h00
28 lectures

La pièce GPS du Théâtre national algérien (TNA) a décroché, jeudi, le prix de la meilleure représentation pour l'année 2020, et ce, en clôture de la 12e édition du Festival du théâtre arabe organisé du 10 au 16 janvier courant à Amman (Jordanie), a annoncé le TNA sur sa page Facebook.
Ecrite et mise en scène par Mohamed Cherchal, GPS est entrée en compétition avec huit autres productions, à l'instar d’En'Nems (Maroc), Samae Baydae (ciel blanc) (Tunisie), ou encore, Bahr wa Rimel (mer et sables) (Jordanie).
Le metteur en scène a misé sur un mélange alliant les techniques cinématographiques, le théâtre, le mime et le mouvement pour faire passer des messages critiquant l'égarement de l'homme moderne entre ses idées, ses principes et son rapport au temps.
La musique est composée par Adel Lamamra, la scénographie est signée Abdelmalek Yahia et l'éclairage Chawki El Messafi.
D’autres spectacles hors compétition étaient également au programme de cette 12e édition, à l'instar de Rahin du Théâtre régional de Batna.
Fondé en 2009 par l'Instance arabe du théâtre, le Festival du théâtre arabe, un des plus importants festivals dans les pays arabes, distingue, depuis 2011, le meilleur spectacle du prix «El Kacimi».

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 18-02-2020

Plusieurs cantines scolaires fermées à Alger

Au moment où on parle de leur amélioration dans les régions enclavées, les conditions de scolarité se dégradent à Alger. En effet, plusieurs cantines scolaires ont fermé ces derniers jours dans plusieurs écoles

2

Actualités 11:00 | 17-02-2020

Exécution du plan du gouvernement
L’ultimatum de Tebboune aux walis

Les walis et chefs de daïra disposent d’un délai d’une année pour rendre des comptes au président de la République. Ils sont tenus de mettre à exécution le programme du gouvernement mais surtout de mettre un terme aux inégalités régionales jugées inacceptables par le président de la République. Dans trois mois