Rubrique
Culture

Musique Noureddine Maarouf lauréat du concours «Sawt Waaed»

Publié par R.C
le 17.11.2019 , 11h00
29 lectures

Le jeune Noureddine Maarouf a remporté le premier prix du concours de chant «Sawt Waaed» (voix prometteuse), dont la finale a eu lieu jeudi à la maison de la culture Ali-Maâchi de Tiaret. Les deuxième et troisième places de ce concours sont revenues aux jeunes Abdelkader Belkheir et Khaled Fawzi Bensalem, a indiqué le membre du jury, Ahmed Zitouni, estimant que «toutes les voix ayant participé à ce concours sont prometteuses et auront un avenir sur la scène artistique avec des voix distinguées». 
Les jeunes ont été évalués par un jury composé d'artistes et musiciens professionnels. Le lauréat de «Sawt Waaed», Noureddine Maarouf, a exprimé sa joie pour ce titre inattendu, eu égard à la forte concurrence annonçant qu'il va chanter avec l'orchestre Wissal de Tiaret dans les prochains jours. 
A noter que la phase qualificative de ce concours, qui s'est déroulé le 19 octobre dernier, a vu la participation de 40 jeunes. Au programme de la finale, une soirée artistique a été animée par le jeune Hakim et Noureddine Tayebi, un diplômé de l'école «Alhan wa Chabab», originaire de la wilaya de Tiaret. 
L'orchestre Wissal, le réalisateur Noureddine Zerrouki, auteur du court métrage Synapse détenteur du prix de l'Autruche d'or au Festival international de Nouakchott (Mauritanie), les artistes Faycal Boukhetache, lauréat du premier prix au Festival de la chanson chaâbi à Sétif et le dramaturge Mohamed Amine Abdessamad, qui a décroché le premier prix au Festival du théâtre des jeunes à Constantine, ont été honorés à cette occasion. 

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 07-12-2019

Bensalah prépare son retour

L’audience accordée jeudi dernier par le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, à son remplaçant au Sénat, Salah Goudjil, a été l’occasion, affirme-t-on de bonne source, de faire le point de situation au niveau de

2

Actualités 11:00 | 08-12-2019

Emin auto :
«Bouchouareb demandait de l’argent pour régler notre situation»

Les représentants de la société Emin auto font, eux aussi, partie des témoins de la partie civile ayant accablé Bouchouareb et les deux anciens Premiers ministres incarcérés. «Nous avons déposé notre dossier en 2015, témoignent ses