Rubrique
Culture

Souk Ahras Première édition du Festival national du jeune humoriste

Publié par R.C
le 19.01.2020 , 11h00
41 lectures

Pas moins de 30 jeunes humoristes issus de plusieurs wilayas du pays ont  pris part à la première édition du Festival national du jeune humoriste, ouverte jeudi à la salle de conférences Miloud-Touahri de Souk Ahras sous le thème «le rôle du théâtre dans l’ancrage des valeurs de la citoyenneté».
Devant se poursuivre jusqu’à hier samedi, la première édition de ce festival a été étrennée par le spectacle Messaouad wa zahr el meguedoud, signé du jeune Ali Achi de la wilaya de Souk Ahras, traitant sur un ton décalé des traditions et coutumes des fêtes de mariage dans la société algérienne.
Le vice-directeur au ministère de la Jeunesse et des Sports, Anis Mehala, a indiqué lors de son allocution d’ouverture que ce rendez-vous «vise essentiellement à donner l’opportunité aux jeunes de faire étalage de leur talent d’humoriste et de promouvoir auprès d’eux l’esprit de compétition».
Il a également affirmé que ce festival «va permettre d’apporter un nouvel élan aux activités culturelles dans la wilaya de Souk Ahras tout en assurant la promotion du patrimoine culturel national et l'émergence d'esprits créatifs au sein des générations montantes».
Selon le directeur local de la jeunesse et des sports, Abdelbasset Aoun, ce festival, organisé en coordination avec l’Office des établissements de jeunes et la Ligue des activités culturelles et scientifiques, récompensera les trois meilleurs spectacles.
Il est à noter que les participants à cette édition vont  bénéficier de sorties touristiques dans la région de Souk Ahras, notamment aux sites antiques de Khemissa et  Madaure.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 18-02-2020

Plusieurs cantines scolaires fermées à Alger

Au moment où on parle de leur amélioration dans les régions enclavées, les conditions de scolarité se dégradent à Alger. En effet, plusieurs cantines scolaires ont fermé ces derniers jours dans plusieurs écoles

2

Actualités 11:00 | 17-02-2020

Exécution du plan du gouvernement
L’ultimatum de Tebboune aux walis

Les walis et chefs de daïra disposent d’un délai d’une année pour rendre des comptes au président de la République. Ils sont tenus de mettre à exécution le programme du gouvernement mais surtout de mettre un terme aux inégalités régionales jugées inacceptables par le président de la République. Dans trois mois