Rubrique
Femme Magazine

Recette Khobza ktayef

Publié par LSA
le 16.05.2018 , 11h00
383 lectures

2 boules de ktayef de 250 g chacune. Pour la pâte d’amandes : 2 verres d’amandes en poudre pas trop fine, 1/2 verre de sucre fin, 1 pincée de cannelle, de l'eau de fleurs d'oranger. Préparation du sirop : 1/2 litre d’eau, 500 g de sucre, 1 cuil. à soupe d'eau de fleurs d'oranger. Pour dorer : 1 verre de beurre environ.
Chauffer sur feu moyen un fait-tout en cuivre, de préférence. Y éparpiller délicatement une boule de ktayef et en couvrir tout le diamètre. Saupoudrer la surface d'amandes mélangées de sucre et de cannelle. Humecter la pâte d'amandes d'une cuillère d'eau de fleur d'oranger et, avec la deuxième boule de ktayef éparpillée soigneusement, bien enfermer la pâte d'amandes. Parsemer de quelques parcelles de beurre. Faire dorer doucement 15 min environ. Retourner le gâteau, faire cuire d'une teinte dorée en ajoutant du beurre au besoin. Renverser le gâteau dans une grande coupe plate et arroser de sirop cuit en mince filet. Couper en triangles.

N.B. : On peut également le faire cuire au four. Disposer le gâteau dans un plat allant au four et parsemer de beurre. Arroser à volonté le ktayef cuit de sirop ou de miel fondu avec une cuillère d'eau de fleurs d'oranger.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 09-12-2018

Une garde rapprochée pour Belkhadem

Depuis une semaine, Abdelaziz Belkhadem bénéficie d’une garde rapprochée et d’un véhicule de service. Il faut dire que jusqu’ici, ces moyens lui avaient été retirés au lendemain de son éviction du poste de secrétaire

2

Actualités 11:00 | 09-12-2018

VISITE DE MOHAMMED BEN SALMANE À ALGER
L'enjeu était pétrolier

En arrivant à Alger, le prince saoudien était animé d'intentions qui semblent aujourd'hui bien plus évidentes qu'elles ne l'étaient. En crise politique avec plusieurs Etats membres de l'Opep, Mohammed Ben Salmane est venu solliciter l'aide de l'Algérie en vue des négociations serrées qui s'annonçaient. Tous les éléments du puzzle se sont mis en place. Les événements survenus à la suite du déplacement de Mohammed Ben Salmane l'ont bien prouvé, le roi d'Arabie Saoudite a chargé