Rubrique
Le Soirmagazine

ATTITUDES Le mauvais numéro

Publié par Naïma Yachir
le 13.10.2018 , 11h00
368 lectures
Malia n’oubliera jamais les belles vacances qu’ elle a passées cet été avec ses copines, mais surtout elle n’est pas près d’ôter de sa mémoire le cafouillage qui s’est produit en cette belle soirée étoilée. La cause, le téléphone portable. Comme de coutume, et durant toutes les vacances, elle avait toujours hâte de prendre sa douche après une belle journée passée en mer et de retrouver ses amies à l’extérieur, sur la pelouse. Elle devait, comme chaque soir, répéter après ses parents les consignes : «Oui, je n ai pas le droit de bouger sans vous appeler au téléphone, ne pas le laisser se décharger, décrocher des la première sonnerie et surtout ne pas parler aux étrangers, en attendant que vous me rejoigniez, et je ne dois pas oublier que je suis une fille d’à peine 12 ans.» «D’accord, maintenant tu peux sortir.» Mais voilà que ce soir-là, la petite fille de douze ans a dû prendre le téléphone de sa maman car le sien s’est éteint. Les parents, comme d’habitude, après s’être reposés un moment, la rejoignent et bien sûr, avant, l’appelèrent au téléphone. Mais le mobile annonce qu’il est fermé ou hors champ. La maman poule panique. Elle insiste, forme encore le numéro, toujours rien. C’est le tour du papa. Niet. Il s’énerve. «Pourtant, on lui a bien expliqué qu’elle ne doit en aucun cas laisser l’appareil sans énergie.» La peur s’installe, les recherches commencent. La maman a le visage blême, elle pense déjà au pire. «Tiens, voilà une de ses amies !
- Tu n’as pas vu Malia ?
- Elle est sur le gazon avec le groupe, elle joue à action vérité.
Les parents, excédés, accourent vers l’endroit. Malia est joyeuse et concentrée sur le jeu, puis voit son père arriver, la mine déformée par la colère. Elle se lève et se dirige vers lui. Il ne lui laisse pas le temps de prononcer un mot.
- Suis-moi, on rentre à la maison. Pourquoi on n’arrive pas à te joindre ?
- Mais papa je n’ai reçu aucun appel. Il l’appelle tout de suite, toujours rien.
- Tu vois? Il ne veut rien entendre.
- Tu seras punie de sortie une semaine.
Le lendemain, Malia continue de crier son innocence, mais rien n’y fait. Papa campe sur ses positions. Mais tout à coup, maman, comme si elle avait reçu une gifle, s’exclame : «Attends un peu, hier c’est mon téléphone que tu as pris, et papa formait ton numéro et non le mien, c’est pour cela que ca n’aboutissait pas !»
Malia éclate en sanglots. «Vous m’avez punie pour rien et vous vous êtes inquiétés pour rien aussi. Il fallait tout simplement appeler le bon numéro, le tien.»

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 13-10-2018

ÉVÉNEMENTS DU 5 OCTOBRE 1988
Hanoune répond à Ouyahia

La réponse de Louisa Hanoune à Ahmed Ouyahia ne s’est pas fait attendre. Au premier ministre qui affirmait que les événements du 5 Octobre 1988 avaient mené le pays à l’anarchie, la secrétaire générale du parti des travailleurs répond que c’est faux. Elle appelle

2

Actualités 11:00 | 13-10-2018

AFFAIRE BOUHADJA
Ce qui irrite Abdelaziz Bouteflika

Le président de l'Assemblée populaire nationale irrite au plus haut point le patron d'El Mouradia. Selon une source sûre, l'entourage de Abdelaziz Bouteflika est d'autant plus remonté contre Saïd Bouhadja que, «nous détenons des éléments sûrs que nous

3

Périscoop 11:00 | 11-10-2018

La demande de Riyad

4

Soit dit en passant 11:00 | 11-10-2018

Macron en empêcheur de tourner en rond !

5

Périscoop 11:00 | 13-10-2018

L’affaire Achour revient