Rubrique
Le Soirmagazine

Enquête-Témoignages Vacances ratées

Publié par Soraya Naili
le 21.07.2018 , 11h00
732 lectures

Les vacances, ils en ont rêvé toute l’année. Pendant plusieurs mois, ils ont économisé, monté des projets et  en ont parlé avec excitation. Images de farniente, d’évasion et d’insouciance dans la tête, ils ont coché les jours qui les séparaient du jour du départ. Mais un grain de sable est venu gripper la machine. Un accident, une maladie ou un cambriolage pendant leur séjour à l’étranger a gâché ces jours de bonheur. Quand les vacances virent au cauchemar, ce n’est pas du tout gai. Témoignages sur des vacances plombées.

Ghalia, 43 ans
«Cela faisait à peine trois jours que nous étions en Espagne pour nos vacances d’été. Mon mari et moi avions loué un appartement en Airbnb à Barcelone. Les enfants étaient comme des poissons dans l’eau. Nous passions nos journées à la plage et nos soirées à nous balader pour découvrir tous les lieux emblématiques de cette ville touristique. Nous devions rester 15 jours mais une mauvaise nouvelle nous a fait plier bagage et rentrer daredare. 
Une nouvelle à laquelle nous ne nous attendions guère. Ma belle-mère, qui était en parfaite santé avant notre départ, venait de décéder. Nous avons dû interrompre nos vacances et chercher un vol. Les enfants pleuraient dans l’avion à l’idée de ne plus revoir leur grand-mère. Ce sont les vacances les plus tristes de ma vie.»
 
Selma, 26 ans
«Il y a des étés qui laissent un goût amer. En vacances en bord de mer à Tichy, il y a quelques années, j’ai contracté une gastro-entérite. Diarrhée, vomissements, nausées, crampes abdominales, fièvre… Je suis restée enfermée dans la maison que nous avions louée pour quelques jours. J’ai gâché les vacances de toute la famille qui s’inquiétait de me voir dans cet état et qui n’a pas pu profiter du séjour. Comme le traitement administré par le médecin ne donnait rien, mon père a décidé de rentrer à la maison. Aussitôt arrivée à Alger, je me suis complètement rétablie. J’ai vraiment eu la scoumoune cet été-là. J’ai raté mes vacances et gâché celles de ma famille. Je m’en souviendrai longtemps. Eux aussi, d’ailleurs.»

Anis, 25 ans
«J’ai eu un grave accident de jet-ski en Tunisie. Mes amis et moi avions loué un de ces engins car à la recherche de sensations fortes mais un jet-ski m’a heurté dans l’eau. Transporté à l’hôpital, le diagnostic est tombé : fracture à l’avant-bras. Les soins coûtaient cher et je n’avais pas la somme  totale. Mes amis ont cotisé pour régler les frais médicaux. Du coup, il ne nous restait plus un rond pour poursuivre nos vacances. Fauchés, nous avons pris la route pour rentrer au pays. Je ne suis plus jamais remonté dans un jet-ski.» 

Tinhinane, 45 ans
«Le coup de fil qu’on redoute lorsqu’on est en vacances, c’est celui des voisins. S’ils appellent, c’est pour vous annoncer une mauvaise nouvelle, en général. Je l’ai appris à mes dépens. Nous passions de délicieuses vacances mon mari, les enfants et moi à Istanbul, en Turquie, lorsque le coup de fil alarmant de ma voisine, complètement paniquée, est venu troubler notre quiétude. Notre maison venait d’être cambriolée. Un choc terrible pour nous qui étions à des milliers de kilomètres en pleines vacances d’été. Catastrophés, nous avons puisé dans nos économies pour trouver un billet de retour. Les avions sont complets à cette période de l’année. Ce fut le parcours du combattant. Nous ne savions vraiment pas dans quel état nous allions trouver notre maison. Une fois sur place, nous avons constaté avec effroi que mes bijoux s’étaient volatilisés. 
Une grande somme d’argent, deux ordinateurs ainsi que tout l’électroménager avaient disparu. Visiblement bien renseignés, les voleurs ont opéré pendant que nous étions en vacances. L’enquête policière n’a rien donné. A ce jour, nous n’avons rien récupéré de nos affaires. Ce sont les vacances les plus pourries de ma vie.» 

Soraya, 31 ans
«On m’a volé mon sac dans le métro parisien alors que j’étais en vacances avec une amie. Il contenait mon passeport, mon argent, mes papiers. le ciel m’était tombé sur la tête. Il a fallu courir au consulat, faire une déclaration de perte… Une véritable galère. Des amis à Paris m’ont prêté assistance.  Il faut toujours faire attention aux pickpockets dans les transports en commun. C’est horrible de se faire détrousser ainsi lorsqu’on se trouve à l’étranger.»
 Il arrive parfois que les vacances prennent une fâcheuse tournure laissant aux estivants un goût amer. Il ne reste plus qu’à oublier ces déconvenues qui peuvent arriver à n’importe qui. De belles vacances vous attendent peut-être cet été, qui sait ? Gardez le sourire.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 11-11-2018

ANP
Vers la fin du cumul des fonctions au sein de l’armée

C’est sur instruction personnelle directe de Abdelaziz Bouteflika que les cinq généraux-majors et le colonel des services, détenus depuis le 14 octobre à la prison militaire de Blida, ont été libérés le 5 novembre

2

Périscoop 11:00 | 11-11-2018

Louh désapprouvé

La dernière déclaration du ministre de la Justice par rapport à l’incarcération des cadres durant les années 90, interprétée comme une attaque en règle contre le Premier ministre Ouyahia, a fortement

3
4

Périscoop 11:00 | 13-11-2018

Le retour de Gemalto

5

Actualités 11:00 | 15-11-2018

FLN

Ould-Abbès passe la main