Urgent

  • Indonésie : le bilan du tremblement de terre s'élève à 318 morts
Placeholder

Rubrique Monde

Congo L'opposition exige la libération des «prisonniers politiques» avant le scrutin présidentiel

Des opposants ont exigé, samedi à Brazzaville, la libération de deux anciens candidats à la présidentielle de 2016, avant la tenue du scrutin présidentiel de 2021 en République du Congo, appelant à la tenue d'une élection «sans prisonniers politiques».
S'exprimant à la presse locale, la cheffe de file de l'opposition Claudine Munari a appelé à la libération de deux anciens candidats à la présidentielle de 2016, avant la tenue du scrutin présidentiel de 2021 en République du Congo. «Nous souhaiterons avoir une élection sans prisonniers politiques en 2021», a-t-elle déclaré. «Nous sommes prêts pour aller à cette élection parce que nos convictions demeurent fermes. Mais à une seule condition : que Jean-Marie Michel Mokoko et André Okombi Salissa soient d'abord libérés», a-t-elle ajouté. Jean-Marie Michel Mokoko (72 ans) est un ancien chef d'état-major de l'armée de 1987 à 1993, tandis que André Okombi Salissa (58 ans) a été ministre de façon ininterrompue entre 1997 et 2012.
Tous deux candidats de l'opposition à la présidentielle de 2016, ils n'ont pas accepté la réélection de M. Sassou Nguesso, 76 ans, dont 35 à la tête du Congo.
Ils ont été respectivement jugés en 2018 et 2019 et condamnés à 20 ans de travaux forcés chacun pour «atteinte à la sécurité intérieure de l'Etat» et «détention illégale d'armes et munitions de guerre».
«Mokoko et Okombi Salissa n'ont rien fait au peuple congolais», a estimé Mme Munari, soulignant que les deux opposants ont été emprisonnés parce qu'ils ont simplement pris part à la présidentielle de 2016».
S'agissant du scrutin présidentiel à venir, l'opposition estime qu'elle ne se prépare pas encore à une année et demie de l'échéance.
Clément Miérassa, membre de la Fédération de l'opposition, a redouté «une élection non libre, non transparente et non démocratique», soutenant que «même le simple recensement est une inquiétude».
APS

Placeholder

Multimédia

Plus

Les + populaires de la semaine

(*) Période 7 derniers jours

  1. Lakhdar Belloumi (ex-milieu offensif international) : «Je ne vois pas le Sénégal battre l'Angleterre»

  2. JS Kabylie Amrani remercié, Miloud Hamdi nouvel entraîneur

  3. Bouira 16 élèves et leur enseignante sauvés in extrémis

  4. Décès du Général à la retraite le Moudjahid Mohamed Betchine

  5. Projet d'usine FIAT Algérie Stellantis signe le nouveau cahier des charges

  6. L’ancien ministre Abdelkader Kadi condamné à 12 ans de prison ferme

Placeholder

Urgent

  • Indonésie : le bilan du tremblement de terre s'élève à 318 morts