Rubrique
Régions

Secteur de l'habitat à Chlef D'importants programmes mais aussi d'importants retards dans la réalisation

Publié par Karim. O.
le 12.11.2019 , 11h00
100 lectures

La grande majorité des chantiers de construction de logements, tous segments confondus, et d'établissements publics d'accompagnement, que le ministre de l'Habitat Kamel Beldjoud a inspectés, hier lundi, à Chlef et à Ténès, accusent d'importants retards par rapport aux délais contractuels entendus, avec des taux de réalisation allant de zéro à 60%.
Le programme global à être inspecté ce lundi comprend, pour la commune de Chlef, 2 000 logements dans le cadre du segment location-vente, 500 logements Cnep à Hay Bensouna, ainsi que des résidences universitaires d'une capacité totale de 12 500 lits.
De plus, à Ténès, la ville côtière, le programme comprend 500 logements de type location-vente, une annexe universitaire de 1 000 places pédagogiques, une cité universitaire d'une capacité d'accueil de 500 lits et un lotissement devant recevoir 110 logements LPA.
A Oued Farès, une commune a 25 km au nord de Chlef, doivent être réalisés 220 logements de type pubic locatif, tandis qu'à Oued Sly à l'ouest de Chlef, est inscrit un programme de réalisation de 2 500 logements location-vente.
Parmi les nombreux programmes qui accusent d'importants retards, le ministre n'a pas manqué de mettre en face de ses responsabilités le chef de l'entreprise titulaire d'un marché pour la réalisation de 2 000 logements AADL, implantés au niveau du nouveau pôle urbain du quartier El Hassania, au sud-ouest de la commune de Chlef. Et dont l’entreprise accuse un retard de 11 mois, malgré les multiples mises en demeure.
Pour justifier ses retards, le chef d'entreprise dit avoir rencontré des difficultés techniques et financières, entre autres. Par ailleurs, il nous a été donné d'apprendre qu'à cette même entreprise, ont été octroyés 3 gros marchés de construction de logements, notamment dans les wilayas de Relizane, de Chlef et de Aïn Defla, comme on a appris qu'à Aïn Defla, la procédure de l'annulation du marché aux torts exclusifs de l'entreprise est en cours.
Beaucoup s'interrogent comment une entreprise qui n'a pas de gros moyens de réalisation arrive à décrocher des marchés aussi importants.
Pour ce qui est des structures d'accompagnement, le ministre a enjoint aux responsables concernés, en l'occurrence la Direction des établissements publics, de tout faire pour que les deux CEM et un lycée puissent être livrés au plus tard au mois de novembre 2020.
Pour ce qui est du programme de construction de logements pour la wilaya de Chlef, la Directrice du logement dira : «Ce programme est conséquent. En effet, il comprend plus de 12 000 unités dont 6 884 ont été achevées et livrées depuis janvier 2019, en plus des 5 597 aides aux logements attribuées en 2018 et 5 224 en 2019.»
De plus, ajoute notre interlocutrice «s'agissant du remplacement des chalets réalisés durant la période post séisme de 1980, ils sont au nombre de 18 300,  dont 85% des attributaires ont perçu l'aide de l'Etat, le reste est freiné par des problèmes de contentieux».
A ces programmes , la responsable ajoute : «Nous avons 600 unités du segment location-vente, 1 800 LPA (aidés) en cours de réalisation, et 6 000 logements de type LPP (logements promotionnels publics).»
Karim O.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 12-12-2019

Après leur condamnation par la justice
Ces biens qui doivent être confisqués à Sellal et Ouyahia

Le procès consacré à l’automobile a permis de lever le voile sur un aspect qui a longtemps alimenté fantasmes et rumeurs populaires : les biens personnels de certains ministres qui ont gouverné des années durant. Au cours

2

Actualités 11:00 | 08-12-2019

Emin auto :
«Bouchouareb demandait de l’argent pour régler notre situation»

Les représentants de la société Emin auto font, eux aussi, partie des témoins de la partie civile ayant accablé Bouchouareb et les deux anciens Premiers ministres incarcérés. «Nous avons déposé notre dossier en 2015, témoignent ses