Rubrique
Régions

ELECTIONS SENATORIALES À BOUMERDÈS Les candidats aux primaires du FLN et du RND connus

Publié par Abachi L.
le 08.11.2018 , 11h00
161 lectures

Les partis politiques, le FLN (Front de libération nationale) et le RND (Rassemblement national démocratique) peaufinent leurs préparatifs en vue de participer aux élections sénatoriales de décembre prochain. 
Le FLN organise, samedi prochain, un scrutin interne pour permettre à ses élus locaux et régionaux de choisir celui ou celle qui va les représenter aux sénatoriales. 
Un haut responsable de ce parti nous a communiqué la liste des candidats. «Nous avons choisi des candidats qui répondent aux critères fixés par notre direction nationale. Il s’agit de Anissa Zenagui, élue à l’APC de Boumerdès, de Sadek Sabaoui, élu à Boudouaou, de Aïssa Gherbi, dit Boubalto, élu APW de Boumerdès, de Aïssa Adim, élu à Zemmouri, de Boualem Rih, élu à Ouled-Heddadj et de Rachid Boudzdame élu à Larbaâtache.» 
A la lecture de cette liste, les observateurs locaux ne peuvent qu’être étonnés de la présence de l’un des candidats venant de l’est de la wilaya qui a des antécédents judiciaires pour avoir été, par deux fois, condamné par la justice dans une affaire de passation de marché et une autre pour agression. Aurait-il été innocenté par des procès en appel ? On verra, dira l’administration si, toutefois, il sort vainqueur de ce tour préliminaire.
Le RND qui, selon Boualem Dramchini, son chef du bureau de Boumerdès, n’a pas encore fixé la date des primaires, 4 candidats possibles se sont, néanmoins, fait connaître. Il s’agit de Farid Gherbi, Saïd Azzoug, Kamel El-Keria, tous membres de l’APW de Boumerdès, et du maire de Corso, Brahim Kanouni. Toutefois, Dramchini laisse entendre que cette liste n’est pas définitive.
A. L.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 17-04-2019

Toufik sans gardes

L’ex-patron du DRS, le général de corps d’armée Mediene Mohamed dit Toufik, s’est vu retirer, cette semaine, sa garde rapprochée et sa voiture blindée. A rappeler qu’entre lui et l’actuel homme fort de l’armée, en

2

Périscoop 11:00 | 16-04-2019

Plaintes contre El Hamel

Selon des sources, ce sont les deux enfants d’El-Hamel qui ont été sommés de restituer les armes à poing qui étaient en leur possession. Par contre, l’ex-patron de la DGSN a gardé