Rubrique
Société

Jijel Virée à Bourraoui-Belhadef

Publié par Bouhali Mohammed-Cherif
le 10.11.2019 , 11h00
340 lectures

Au courant du mois d’octobre dernier, nous avons pris place à bord du bus mis à la disposition de la presse par les autorités pour une sortie dans la commune de Bourraoui-Belhadef , située dans la partie est de la wilaya.
Tout au long du chemin de wilaya reliant la daïra d’El-Ancer, dans la commune de Bourraoui-Belhadef , dont des tronçons se trouvent dans un piteux état, nous avons aperçu un grand nombre de nouvelles constructions qui poussent dans les localités de Meherka , ex-Village socialiste , Khedir-Kebeche . 
Mais aussi des écoliers en bord de route, qui enregistre un dense trafic, dans l’attente d’un des bus du ramassage scolaire qui se font de plus en plus rares dans ces contrées relativement épargnées par le phénomène de l’exode des années 1990. 
Même ceux qui étaient contraints de quitter les lieux sous la menace terroriste sont retournés chez eux, avec le retour au calme dans leur patelin recelant d’importantes potentialités dans le domaine agricole, notamment l’arboriculture et l’apiculture , nous a confié un ami psychiatre , originaire de la région et établi à Jijel . Celui-ci visite les siens chaque week-end pour décompresser, en cultivant son jardin se trouvant dans un paysage féerique. 
A Ouled Messaouda , les autorités locales ont inauguré la stèle en hommage aux martyrs et qui a fait l’objet de travaux de réhabilitation en présence des membres de la famille révolutionnaire . Ensuite, le chef de l’exécutif a inauguré un tronçon routier reliant deux localités et a procédé au lancement des travaux de réalisation du réseau d’alimentation en eau potable des localités de Ouled-Messaouda , Taza et Ouled-Khellasse. Tirant profit de la présence des autorités locales, des citoyens de Ouled-Messaouda leur ont exprimé leurs doléances ayant trait à leur vécu quotidien. 
Interrogé par nos soins , un vieux, qui venait de sortir du café construit en pierres, et dont l’existence remonte à l’époque coloniale, nous a affirmé que les écoliers du primaire sont contraints de se lever tôt le matin pour arpenter des kilomètres dans cette région fortement boisée, en vue de rejoindre leur établissement, avec tous les risques encourus. 
Notre interlocuteur réclame le transport scolaire qui est rare dans cette contrée. Sur les lieux, nous avons constaté que cette localité affiche, par contre, une certaine aisance financière. 
En effet, un grand nombre de nouvelles constructions, dont certaines ont plusieurs niveaux, poussent un peu partout. Selon un cadre de la Direction du logement , cette commune a bénéficié d’un important quota des aides destinées au logement rural.
De nombreux habitants de ces régions vivent à Alger où ils travaillent comme des couturiers ou des restaurateurs notamment dans le fameux quartier Tanger. 
A Ouled-Khellasse, qui compte pas moins de 3 000 habitants , nous avons rencontré Rabia Bouchelai , responsable de la salle de soins qui se trouve, faut-il le souligner , dans un bon état, entourée d’une clôture .
Le même responsable nous a déclaré que cette structure soigne une moyenne de 20 malades par jour, soulignant que le médecin vient chaque mardi pour consulter une moyenne de 20 patients . 
Notre sympathique interlocuteur, la cinquantaine entamée, nous a exprimé sa doléance concernant l’aménagement de la seule aire de jeu pour les jeunes de cette région. On vient même de Taza et Ouled-Amrane pour jouer au foot . Ce stade est, en effet, une bouffée d’oxygène pour la frange juvénile. 
Lors de notre virée dans ces régions, nous avons constaté que beaucoup d’ efforts ont été consentis par les pouvoirs publics en matière de routes , éducation et santé et habitat rural, en dépit de certaines insuffisances, dues essentiellement à l’éparpillement de nombreux hameaux .
Dans la localité de Ouled-Amrane , le wali a inauguré une salle de soins, dont le montant de réalisation est de l’ordre de 840 millions de centimes , pour prendre en charge la couverture sanitaire de 750 habitants ainsi qu’un matico pour la pratique sportive . Une aubaine pour la population locale de cette paisible localité. 
Sur les lieux, nous avons aperçu l’unique école primaire comptant trois classes ,avec sa toiture en tuile qui menace ruine.
Sur le chemin du retour, les autorités locales ont mis en service un bureau de poste qui a fait l’objet de travaux de réfection dans la localité de Meherka, dans la commune d’El-Ancer.
B. M C.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 07-12-2019

Bensalah prépare son retour

L’audience accordée jeudi dernier par le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, à son remplaçant au Sénat, Salah Goudjil, a été l’occasion, affirme-t-on de bonne source, de faire le point de situation au niveau de

2

Actualités 11:00 | 08-12-2019

Emin auto :
«Bouchouareb demandait de l’argent pour régler notre situation»

Les représentants de la société Emin auto font, eux aussi, partie des témoins de la partie civile ayant accablé Bouchouareb et les deux anciens Premiers ministres incarcérés. «Nous avons déposé notre dossier en 2015, témoignent ses