Voir Tous
Rubrique
Soit dit en passant

En ces moments d’incertitude absolue !

Publié par Malika Boussouf
le 31.03.2020 , 06h00
2217 lectures

Lorsque je les vois défiler sur les plateaux de télés occidentales et prodiguer les conseils pour lesquels ils sont sollicités, je maudis, fatalement, ceux qui les ont poussés dehors et   privé le pays de leurs compétences ! Tout le monde aura compris à quoi je fais référence. En ces moments d’incertitude absolue, je pense à toutes ces compétences qui ont déserté le pays pour n’avoir pas pu y exercer dignement, dans des conditions respectables et avec des moyens qui leur auraient permis de s’épanouir et d’évoluer, autrement, chez eux. 
Aujourd’hui, je ne parlerai que des médecins qui se sont exilés, la mort dans l’âme. Parce que l’on ne se réveille pas un matin en se disant : «Tiens, aujourd’hui, j’ai envie d’aller me faire voir ailleurs !»Je ne parlerai que de médecins et de système de santé défaillant, impuissant à contenir l’hémorragie dans les rangs de ceux qu’il a formés à coups de milliards et dont il offre les services à des entités qui n’ont qu’à tendre les bras pour récupérer, gratuitement donc, la matière grise préparée pour promouvoir leur propre système de santé. Quel est le pays qui dirait «non» à des élites prêtes à lui offrir la démonstration de leurs compétences ? Oui, je ne parlerai que des médecins que l’on aurait été mieux inspiré à garder chez soi. Parce que s’il fallait énumérer les autres dizaines de milliers de cadres de haute compétence dont  nous  découvrons un bel échantillon sur les chaînes de télévision dont je parlais plus haut, il me faudrait davantage de temps et d’espace ! Ils sont partout ! Disséminés à travers le monde et ils exercent dans les hôpitaux les plus en vue. Pas question de leur reprocher quoi que ce soit. Ils ont fui la médiocrité dans laquelle on les contraignait à évoluer, et ils en avaient le droit. On ne se crève pas à étudier pour se regarder supplanter, sans réagir, par des imposteurs, vite versés dans les hautes affaires par un Bouteflika réfractaire à la prospérité du pays. Voilà où nous aura conduits un homme déterminé à dépouiller le pays, entre autres, de cette force-là. 
Un homme et une administration convertie au bricolage et livrée à des escrocs en col blanc sale ! 
M. B.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 06:00 | 31-05-2020

L’Algérie, une menace stratégique pour le rêve d’expansion impériale du Makhzen

«Les relations avec le Maroc sont anormales (…), même si les relations entre les deux peuples sont exemplaires.» On doit cette définition en forme d’aphorisme à

2

Actualités 06:00 | 01-06-2020

LA MESURE CONCERNE LES AFFAIRES DE CORRUPTION DÉFINITIVEMENT JUGÉES
Les biens saisis seront vendus aux enchères

L’Algérie s’apprête à enclencher officiellement le processus de récupération de l’argent détourné par d’anciens hauts responsables impliqués dans des affaires de corruption. Dans cette première étape, le recouvrement doit atteindre les 13 milliards de DA. Cette somme équivaut au montant évalué des deniers dilapidés uniquement par

3

Périscoop 06:00 | 01-06-2020

Accords à revoir

4
5

Ici mieux que là-bas 06:00 | 31-05-2020

Sexe, métal, pastis et Hirak