Rubrique
Soit dit en passant

Qui sont nos athlètes et où sont-ils ?

Publié par Malika Boussouf
le 19.08.2018 , 11h00
3401 lectures

Ceux qui mènent le bal ne sont pas ceux qui sont les plus touchés par le besoin. Ils ne sont carrément pas dans l’attente d’un règlement quelconque de problème. Au contraire, moins les espoirs sont satisfaits, plus ça fait leur affaire et moins ils ont du mal à recruter dans les rangs des mécontents ou des suiveurs professionnels. 
Dans des billets précédents, j’avais parlé d’athlètes qui, sous d’autres cieux, étaient les porte-parole idéaux au service de leurs nations respectives. 
A des degrés et des rythmes différents, nageurs, sprinteurs, marathoniens, lanceurs de disque et autres perchistes ont concouru sous les encouragements d’un public acquis à l’effort, à porter haut les valeurs de leurs disciplines. 
Une mobilisation de taille. Même les sangliers susceptibles d’empêcher les manifestations sont pris en charge par des chasseurs mobilisés pour que rien ne vienne perturber la fête. Parce que le sport est une fête. Elle est proportionnelle aux prétentions et à la récolte des médailles. Chez nous, on peut aisément détourner l’attention en parlant de football. 
Il y a donc matière à manipuler et à peser sur l’humeur d’une opinion qui ronge son frein. Pas pour en finir avec ceux qui étouffent ses rêves, mais avec des équipes de foot adverses qui jouent, elles, pour triompher et pas pour offrir un exutoire à des frustrations qui ne sont pas les leurs. Et à condition que ce soit des hommes qui jouent. Parce que des femmes sur un terrain n’intéressent pas. 
Plus grave, elles osent  briller hors de leurs cuisines. A chacun son fan club. Chez nous, c’est pousse-toi que je m’y mette et ceux qui s’y mettent ne sont pas les porteurs d’espoir mais les empêcheurs de tourner en rond. 
Le fan club made in Algeria loin des stades et des piscines olympiques use d’un langage étranger au monde du sport et prône un comportement et des valeurs qui ne s’aventureraient, pour rien au monde, hors de l’espace qui leur est consenti. Pour ne s’adonner qu’à un seul exercice : la prosternation aveugle et l’adhésion aux seuls discours qui font la part belle aux fausses promesses et enterrent toute aspiration aux célébrations joyeuses. 
M. B.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 19-09-2018

Les portables de l’aéroport

Lors d’un contrôle à travers le scanner mixte douane-police de l’aéroport Houari-Boumediène, des passagers ont été interpellés pour introduction frauduleuse de téléphones portables. Les deux voyageurs en provenance

2

Soit dit en passant 11:00 | 20-09-2018

Tous ont combattu ! Qui a trahi ?

Est-ce que l’une ou l’un d’entre vous comprend par quel miracle l’Algérie continue à nous