Rubrique
Régions

La RN 44 coupée en deux endroits distincts La protesta revient de plus belle à El Tarf

Publié par Daoud Allam
le 28.08.2018 , 11h00
211 lectures

Devant la léthargie et la passivité des maires, les citoyens n’ont comme ultime recours et seul moyen efficace de faire entendre leurs doléances et requêtes que la protestation, et ce, en coupant les routes nationales.
Les habitants du village de Bouhchicha situé à l’entrée Est de la commune de Aïn El Assel ont coupé, hier matin, la RN44 en usant d’objets hétéroclites pour réclamer la dotation de leurs habitations de plusieurs commodités indispensables, à l’image de l’eau potable, d’un réseau d’assainissement et de gaz naturel.
«Nous avons frappé à toutes les portes, en vain. C’est la fuite en avant des édiles locaux qui ne font que dans les promesses sans lendemains et dans la démagogie stérile. Notre action est légitime face à un déni flagrant de nos droits, les plus élémentaires. Nous sollicitons le wali, M. Belkateb Mohamed, pour nous aider à abréger un calvaire existentiel qui n’a que trop duré», ont indiqué des protestataires au bord de la crise de nerfs. Par ailleurs, au même moment, les habitants du village populeux de Fezzara, sis à l’entrée ouest de la commune du Lac-des-oiseaux ont bloqué la RN 44 pour exiger la réfection de la route qui est un chemin de wilaya, reliant leur agglomération et le village de Sebaâ relevant, territorialement, de la commune de Berrihane.
La route en question a été complètement détériorée par le va-et-vient, incessant, des camions travaillant pour le compte de l’entreprise chinoise Citic en charge de la réalisation du dernier tronçon de l’autoroute Est-Ouest, long de 86,7 km.
Les camions, une armada, sont chargés de remblai extrait d’un gite d’emprunt, mitoyen du flanc ouest du village de Fedzzara.
Les citoyens réclament, également, la levée des ordures ménagères qui s’amoncellent le long des ruelles et qui ont colonisé les moindres coins et recoins de leur village. «C’est une catastrophe écologique au sens propre du terme. L’apparition de maladies contagieuses est plausible. Le maire est aux abonnés absents, et ce, nonobstant nos multiples doléances. Les élus de la commune sont-ils conscients réellement de leur mandat et de leurs responsabilités ?», ont martelé avec désarroi et résignation certains protestataires joints par téléphone. Il est à signaler, enfin, que la RN 44 a été rouverte à la circulation à la mi-journée, après des pourparlers engagés par les autorités locales avec des représentants des protestataires.
Daoud Allam

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 19-09-2018

Les portables de l’aéroport

Lors d’un contrôle à travers le scanner mixte douane-police de l’aéroport Houari-Boumediène, des passagers ont été interpellés pour introduction frauduleuse de téléphones portables. Les deux voyageurs en provenance

2

Soit dit en passant 11:00 | 20-09-2018

Tous ont combattu ! Qui a trahi ?

Est-ce que l’une ou l’un d’entre vous comprend par quel miracle l’Algérie continue à nous

3

Actualités 11:00 | 22-09-2018

ALGER-PARIS

Nouvelles tensions diplomatiques

4

Actualités 11:00 | 19-09-2018

STAFF DE OUYAHIA

Absence de cohésion

5

Actualités 11:00 | 23-09-2018

ALGÉRIE-FRANCE

Les clefs de cette nouvelle crise